La Pocatière veut permettre l’installation d’entreprises productrices de cannabis

La Pocatière veut permettre l’installation d’entreprises productrices de cannabis

La Ville de La Pocatière a adopté une résolution demandant à la MRC de permettre à des entreprises de production de cannabis à des fins récréatives de pouvoir s’installer dans un parc industriel.

La Ville de La Pocatière veut permettre l’installation d’entreprises productrices de cannabis sur son territoire. Une résolution en ce sens a été adoptée afin que la MRC de Kamouraska procède à des modifications à son schéma d’aménagement.

Le directeur général de la Ville de La Pocatière, M. Daniel Chabot, mentionnait que cette demande s’inscrit dans une démarche de révision du plan d’urbanisme de la ville. En même temps, elle coïncide avec le fait qu’une entreprise, SolsticeMed inc., a manifesté de l’intérêt à démarrer une production à La Pocatière. « La démarche n’est pas faite spécialement pour Solstice Cannabis, mais plutôt parce qu’on est en présence d’une zone grise en ce qui concerne la caractérisation du type d’activités pour des entreprises de même nature », d’expliquer Daniel Chabot.

À partir du 17 octobre, le cannabis sera légalisé à des fins récréatives au Canada. Jusque-là, sa possession ou sa consommation demeure prohibée, ce qui explique pourquoi rien n’est encore statué sur les zones où il peut être produit à l’échelle régionale. Par la résolution adoptée au conseil municipal, le 7 août dernier, la Ville de La Pocatière demande donc à la MRC de permettre à des entreprises de production de cannabis à des fins récréatives de pouvoir s’installer dans un parc industriel ou, du moins, à l’intérieur du périmètre urbain de la municipalité. « Notre réflexion est basée sur le fait que la production de cannabis récréatif est extrêmement contrôlée et encadrée par le gouvernement fédéral, ce pourquoi nous jugeons que cela pourrait très bien être fait dans un parc industriel », d’ajouter le directeur général de la ville.

Advenant des modifications en ce sens au schéma d’aménagement de la MRC, Daniel Chabot mentionnait que ce qui deviendrait possible pour La Pocatière le deviendrait aussi pour toutes les autres municipalités du Kamouraska.