Le Vivoir veut renouer avec l’ADN de Saint-Jean-Port-Joli

Le Vivoir veut renouer avec l’ADN de Saint-Jean-Port-Joli

Aperçu du projet.

Crédit photo : Unique Design

Longtemps rêvé par son instigatrice, Monika Gagnon, Le Vivoir verra le jour à Saint-Jean-Port-Joli en 2019. Ce lieu de création, dont le fonctionnement peut s’apparenter à un espace de coworking pour artistes, fonctionnera selon le principe d’un symposium continuel et à l’année, dans le même esprit de ce qui se faisait jadis à Saint-Jean-Port-Joli.

Actuellement en construction à l’angle de l’avenue de Gaspé Est et du chemin du Roy Est à Saint-Jean-Port-Joli, Le Vivoir fait un clin d’œil par son nom à un ancien magasin de meuble, Le Vivoir moderne, qui avait pignon sur rue non loin là, il y a déjà plusieurs années. « C’est un lieu qui a marqué l’imaginaire des gens de Saint-Jean-Port-Joli et dont le nom correspond bien à la mission de notre projet, c’est-à-dire vivre et voir tout ce qui est en lien avec les métiers d’art québécois », d’expliquer Monika Gagnon.

Toutefois, cette nostalgie du passé n’a pas seulement inspiré le nom. Monika Gagnon avoue réfléchir au projet depuis plusieurs années en ayant en tête la belle époque où l’école de sculpture de Saint-Jean-Port-Joli contribuait au dynamisme artistique qui a fait la renommée de Saint-Jean-Port-Joli. « Les gens venaient ici et passaient d’une boutique à l’autre, d’un atelier de création à l’autre. On entrait beaucoup plus facilement en contact avec les artistes et on était plus sensible à leur démarche créatrice. C’est un peu l’esprit que nous voulons recréer avec Le Vivoir », d’indiquer Monika Gagnon.

Deux étages

Ainsi, le bâtiment qui comprendra deux étages proposera la location annuelle de six ateliers de création au 1er étage qui seront tous consacrés à une forme d’art différente. « On cherche des artistes québécois qui vivent de leur art et qui feront de cet atelier leur espace de travail secondaire. Comme l’espace sera ouvert en permanence au public, ils devront être à l’aise avec l’idée d’interagir avec eux », d’expliquer Maighan Gagnon, chargée de projet.

Le 2e étage du Vivoir, quant à lui, sera une boutique fonctionnant sous le principe d’une galerie d’art, où les artistes pourront y laisser leurs œuvres en consignation. À l’extérieur, des scènes seront accessibles afin de permettre à des artistes, toutes formes d’arts confondues, de s’y produire spontanément. « Tout le projet est basé sur le désir de faire vivre une expérience aux visiteurs. Que ce soit dehors, à l’atelier ou à la boutique, la mise en scène va jouer un rôle très important », d’ajouter Mme Gagnon.

Projet attendu

Jusqu’à maintenant, les deux femmes mentionnent que le projet a reçu un accueil favorable de la part de la Municipalité de Saint-Jean-Port-Joli, mais également de la part de la communauté d’artistes de la municipalité et des alentours. « On s’est fait dire qu’on nous attendait. C’est encourageant », de déclarer Monika Gagnon.

D’ailleurs, les deux promoteurs confirment qu’une douzaine de demandes ont déjà été envoyées afin de louer un atelier de création ou pour exposer au sein de la galerie-boutique. Dans les deux cas, un comité de sélection s’assurera de déterminer les premiers locataires et les premiers artistes exposants. L’ouverture officielle est prévue pour juin 2019.