Truite mouchetée printanière : temps idéal pour capturer de belles prises?

Truite mouchetée printanière : temps idéal pour capturer de belles prises?

Superbe truite capturée par l'auteur au printemps.

Le printemps est enfin parmi nous et avec lui vient le début de la saison de la pêche. On dit souvent que la pêche à la truite mouchetée est la plus productive au printemps mais ce n’est pas nécessairement vrai à chaque année. Tout dépend de la température de l’eau du lac où vous désirez pêcher. Si la température de l’eau oscille autour de 3,9°C (39°F) ou même moins, les truites sont très peu actives car nous sommes alors encore bien loin de la température préférentielle de la mouchetée qui varie de 7°C à 14°C (48°F à 58°F). Certes, quelques sujets peuvent être intéressés à vos offrandes mais ce n’est certainement pas le meilleur temps pour faire une limite de truite de taille raisonnable ou de capturer des truites trophées.

Il faut comprendre qu’en hiver l’eau la plus froide est en surface et la plus chaude au fond. Cette dégradation de température s’exprime en allant de 0°C (32°F) (point de congélation) en surface à 3,9°C (39°F) au fond parce qu’à cette température, l’eau est la plus dense et donc la plus lourde. C’est quand l’eau de surface se réchauffe et atteint la température de 3,9°C (39°F) qu’elle tend à descendre au fond et un « turnover » se produit alors. Après coup, la température de l’eau sera identique sur la plus grande surface du lac de la surface jusqu’au fond. Ce n’est que lorsque la température de l’eau commencera à augmenter que la truite s’activera de plus en plus.

Si vous pêchez avec un sonar, cet équipement vous indiquera la température de l’eau de surface. C’est cette donnée qui peut vous aider grandement à transformer votre sortie de pêche en succès. Si la température de l’eau a atteint au minimum 7°C (48°F), vous pouvez obtenir de bons résultats en faisant de la pêche à la traîne un peu partout sur le lac. Par contre, que la température de surface soit supérieure ou inférieure à 7°C (48°F), les abords en eau peu profonde d’un lac couvert d’un fond rocheux ou légèrement vaseux peuvent receler bien des surprises.  Mais encore faut-il savoir où précisément investir ses efforts. Pour le découvrir, c’est le vent qui vous servira de guide dans le choix du secteur à privilégier car il influence la température aux abords des rives. Il faut comprendre qu’avant le « turnover » expliqué précédemment, le vent poussera l’eau froide de surface vers un côté du lac alors que l’autre se réchauffera plus rapidement sous l’influence du soleil et du mouvement normal des eaux. C’est donc de ce côté qu’il faut pêcher. Par contre, après le « turnover », c’est l’eau plus chaude qui sera poussée vers les rives, ce qui produit tout simplement l’effet inverse à celui précité d’où l’importance de connaître la température de surface du lac que vous pêchez.

Si vous décidez de pêcher les abords d’un lac ce printemps, vous devez privilégier une approche discrète. Un simple hameçon garni d’un lombric précédé, à 46cm (18po.), d’un plomb fendu seulement fera amplement l’affaire.  Pour obtenir du succès, il suffit simplement de lancer votre offrande le plus près du bord et de ramener très lentement. Bonne pêche!