Trains Azur : François Legault dit que Philippe Couillard « vient de voir la lumière »

Trains Azur : François Legault dit que Philippe Couillard « vient de voir la lumière »

Un train Azur construit à l’usine Bombardier de La Pocatère.

Crédit photo : Maxime Paradis

En réponse au passage de Philippe Couillard à l’usine Bombardier de La Pocatière, vendredi matin, pour rassurer les employés quant à l’annonce prochaine d’une prolongation du contrat de renouvellement des voitures Azur du Métro de Montréal, François Legault a dit du premier ministre qu’il « vient de voir la lumière. »

C’est ce qu’il a déclaré à Montmagny, lors de la présentation de sa candidate dans Côte-du-Sud, Mme Marie-Ève Proulx. « Philippe Couillard vient de comprendre que c’est important, comme le font toutes les autres juridictions, que pour les prochains contrats, donc les wagons du métro de Montréal, il va exiger qu’une partie soit faite au Québec. Il aurait dû le faire, il a fait une erreur de ne pas le faire sur le train électrique de Montréal (REM) », mentionnait-il.

Pour François Legault, même si le premier ministre semble aujourd’hui plein de bonne volonté en venant rassurer les employés de La Pocatière quant à l’annonce prochaine d’une poursuite du contrat de renouvellement des voitures du métro de Montréal, il estime que cette visite n’apporte rien de plus dans l’immédiat. « Ce qu’on comprend, c’est qu’il y aura 100 employés sur 300 qui vont garder leur job. Il nous dit qu’il va essayer de devancer les prochains wagons du métro de Montréal, mais entre temps, il y aura des employés qui n’auront plus d’emplois à La Pocatière, à cause du manque d’exigence du gouvernement libéral. »

François Legault concluait en mentionnant que non seulement Bombardier, mais l’économie en général, comme des emplois mieux rémunérés et le recrutement de la main-d’œuvre, seront des enjeux majeurs de la prochaine élection dans Côte-du-Sud. Il croit également que la lutte se fera à deux dans le comté, soit entre sa candidate, Marie-Ève Proulx, et le futur candidat libéral qui doit être confirmé au terme de l’investiture prévue le 20 mai prochain à Saint-Jean-Port-Joli.