Toscane : Découvrir le Val d’Orcia en dégustant du Pecorino

Toscane : Découvrir le Val d’Orcia en dégustant du Pecorino

Quelques-uns des Pecorinos en processus de vieillissement à la Fattoria Pianprocino.

Crédit photo : Maxime Paradis

Plusieurs raisons font de la Toscane une destination prisée par les touristes du monde entier. Florence, Sienne et les vins du Chianti, pour ne nommer que ceux-là, suffisent à eux seuls à entretenir l’imaginaire de l’humanité à son sujet. Par contre, s’il y a une région de la Toscane qui demeure encore à ce jour sa meilleure carte postale à l’étranger c’est le Val d’Orcia.

Situé à moins d’une heure au sud-est de Sienne, le Val d’Orcia est l’image idéalisée que les touristes se font de la campagne toscane. Collines recouvertes de pâturages tantôt verts ou jaunes, elles sont zigzaguées par un ensemble de petites routes de campagne où se déploient un chapelet de villas et de fermes souvent entourées de cyprès. La perfection des paysages du Val d’Orcia est telle qu’ils sont classés au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2004.

Parmi les incontournables de cette région, les villages médiévaux de Pienza et San Quirico D’Orcia avec leurs centres historiques réservés exclusivement à l’usage des piétons valent clairement le détour. Autrement, vous tirerez principalement votre plaisir à faire la route entre les principaux bourgs du Val d’Orcia, où les points de vue multiples vous permettront de repartir avec plusieurs clichés qui demeureront longtemps en fond d’écran sur vos différents appareils électroniques.

Le Pecorino

Une autre façon de découvrir le Val d’Orcia est de s’offrir une dégustation de Pecorino dans l’une des nombreuses fermes qui en produisent. Ce fromage, réalisé à base de lait de brebis, se décline en près d’une quinzaine de variétés différentes en Toscane seulement. Autour de Pienza, il prend le nom de Pecorino di Pienza. À la texture ferme ou semi-ferme selon son temps de vieillissement, vous apprécierez assurément ce fromage qui est très accessible en termes de prix et de goût.

Toutefois, comme c’est aussi le cas pour certains producteurs de Chianti Classico, le Pecorino se « délocalise », c’est-à-dire que certains fromagers du Val d’Orcia n’hésitent pas à acheter leur lait de brebis auprès d’autres producteurs, délaissant ainsi l’élevage pour se concentrer simplement sur la production du fromage proprement dit. À ce chapitre, merci à l’employée de l’office de tourisme de Pienza qui nous a partagé le tuyau et qui nous a ainsi dirigé à la Fattoria Pianporcino, une des rares à encore contrôler toutes les étapes de la production de ses délicieux Pecorinos, autour de Pienza. Pour 20 € par personne, nous avons eu droit à une visite complète des installations par le sympathique Giuseppe Bussu, la dégustation de huit Pecorinos différents, du fromage Ricotta, de la salade, des viandes de charcuterie, des huiles d’olive, du pain et une bouteille de vin. Avant de quitter, un arrêt à la boutique de la Fattoria nous a même permis de repartir avec une part enviable de Pecorino non pasteurisé (mon préféré) pour à peine 5 €. Quoi de mieux pour garder longtemps un souvenir gustatif du Val d’Orcia!