Le Tenon et la Mortaise ouvre sa mini-boutique

Le Tenon et la Mortaise ouvre sa mini-boutique

Le Tenon et la Mortaise présente sa collection d’objets domestiques et décoratifs en bois.

Crédit photo : Atelier Camion

Le couple de designers-ébénistes Benoit St-Jean et Caroline Roberge ouvre les portes de leur boutique à Saint-André-de-Kamouraska. Dans une boutique construite comme une mini-maison, le Tenon et la Mortaise présente sa collection d’objets domestiques et décoratifs en bois, 100 % conçus et fabriqués depuis leur atelier situé tout à côté de la boutique.

Le village de Saint-André peut maintenant se vanter d’avoir un quartier des artisans, estime le duo. En plus du Tenon et la Mortaise, on retrouve la Galerie-Boutique de la Maison Verte et l’Atelier V Cuir.

« D’un point de vue touristique c’est vraiment intéressant d’être rapprochés des autres artisans parce que ça permet aux gens de visiter nos talents locaux en un seul stop, et ça apporte aussi une meilleure visibilité sur la route 132. Mais au niveau créatif, notre proximité nous apporte beaucoup parce qu’on fait des collaborations, des échanges, on met en commun nos ressources et même parfois nos matériaux et équipements. C’est précieux de bien s’entourer », indique Caroline Roberge.

Le couple s’est rencontré en 2013 autour d’un établi à l’École d’ébénisterie d’art de Montréal. C’est dans la région du Kamouraska qu’ils ont trouvé l’endroit idéal où établir leur atelier et leur nid familial. Ils ont déménagé en mai 2016 et ont effectué des rénovations majeures pour aménager leur atelier derrière la maison. Depuis ce temps, ils ont développé une collection d’objets utilitaires et décoratifs pour la maison (supports à plante, assises pliantes, plateaux de service, etc.), tout en prenant des commandes de mobiliers sur mesure. Ce printemps, ils ont conçu et bâti une mini-boutique à leur image.

La mini-boutique est ouverte tous les jours de l’été entre 9 h et 17 h. « Nous avons voulu créer avec la mini-boutique un espace immersif dans notre lieu créatif, qui est situé sur notre terrain juste à côté de l’atelier. L’un ou l’autre de nous deux est toujours là pour rencontrer les gens, répondre aux questions, parler de notre entreprise et de nos projets, en plus de faire de bons cafés », ajoute Caroline Roberge.

Leurs créations côtoient aussi les aquarelles colorées de l’artiste Stéphanie Robert et les céramiques de Laurence Saint-Cyr Proulx.