Un séminaire de ring français à Saint-Pascal

Un séminaire de ring français à Saint-Pascal

Le mordant est partie intégrante des routines pratiquées par le chien lors des compétitions de ring français.

Crédit photo : Éducateur Canin Québec

Le propriétaire du Complexe Cama à Saint-Pascal, Martin Nadeau, et Arnaud Wery, propriétaire de l’entreprise Éducateur Canin Québec de La Pocatière, tiendront un séminaire de ring français à Saint-Pascal, le 5 août prochain.

Méconnu au Québec et au Canada, le ring français est un des sports canins les plus développés en matière d’agilité, en Europe. Lors du séminaire qui sera présenté à Saint-Pascal, une sommité dans le domaine, M. Lionel Ocard, parlera de l’entraînement des chiens de ring et de la formation des hommes assistants. Il sera aussi appelé à intervenir avec deux ou trois chiens, à titre d’exemple. « C’est un professionnel français. Il faut comprendre qu’il s’agit d’un sport où on permet au chien de jouer avec sa gueule, dans un cadre très précis. Sur le terrain, seul un expert peut entrer en contact avec le chien pour le conditionner à ce type d’entraînement », de spécifier Arnaud Wery, lui-même qualifié pour ce type d’intervention.

Déroulement

Durant une compétition de ring français, les chiens sont amenés à se dépasser à différents niveaux : sauts en hauteur et en longueur, position du chien (l’entraîneur ordonne des commandes au chien à distance), une période d’obéissance avec muselière, une suite sans laisse (sorte de marche) et un jeu d’objets échappés que le chien doit ramasser. Le mordant est aussi du nombre des routines travaillées. Pour inciter le chien, le professionnel effleure rapidement et avec précision ce dernier avec un bâton de bambou fendu. « Il faut rappeler que c’est seulement dans le contexte du ring que le chien est autorisé à jouer avec sa gueule et qu’il ne le fera pas ailleurs, car il sait que c’est que c’est seulement là que c’est permis. On conditionne le chien pour qu’il soit actif dans un endroit, mais moins dans un autre. Et nous, on récompense le bon comportement du chien dans cette situation-là par la caresse, la bouffe et le jeu », d’ajouter Arnaud Wery.

Chiens ciblés

En présentant cette activité conjointement avec le Complexe Cama, Arnaud Wery ne cache pas qu’il cherche à mesurer l’intérêt des propriétaires de chiens pour ensuite développer ce volet à ses locaux de La Pocatière. « Ce ne sont pas tous les chiens qui peuvent faire ce sport-là. Seulement des chiens très sociables. On va tester son comportement avant et s’il est trop agressif, on va rester dans l’éducation, car autrement, il pourrait développer de mauvais comportements. S’il est joueur, on va accentuer ce trait-là et l’encourager dans le ring », de préciser Arnaud Wery.

Prévu le 5 août prochain dès 9 h, sur le terrain de l’Expo à Saint-Pascal, le séminaire de ring français est ouvert aux curieux, aux chiens et à leur propriétaire. « Ceux qui veulent venir avec leurs chiens devront débourser 60 $ et ils doivent me contacter avant pour réserver, car il est impératif que j’évalue le chien avant. Autrement, c’est gratuit », de mentionner l’éducateur canin.

Informations : Arnaud Wery — 418 570-5744 ou Martin Nadeau — 418 308-0640.