Rivière-Ouelle veut améliorer l’accès à ses plages

Rivière-Ouelle veut améliorer l’accès à ses plages

Aperçu d’une plage de Rivière-Ouelle.

Crédit photo : Courtoisie

Accentuer l’entretien et améliorer l’accès aux plages qui bordent le fleuve figurent parmi les priorités de la Municipalité de Rivière-Ouelle dans le cadre de son plan de développement 2019-2023. Dès ce printemps, des corvées de nettoyages doivent être entreprises avec l’aide de bénévoles.

La position géographique de Rivière-Ouelle, entre méandres, fleuve et anses, serait la principale cause d’accumulation de débris naturels et autres sur les plages de son littoral. À elle seule, les grandes marées printanières contribueraient à transporter l’essentiel des débris qui s’accumulent année après année sur le rivage et qui nuisent au bon accès des plages.

« On veut intervenir dans le respect de l’environnement pour protéger la végétation et éviter l’érosion. Nos interventions seront bien ciblées et on va s’assurer d’avoir un certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement avant de débuter les travaux. » – Normand Martin

Dès ce printemps, le comité de développement de Rivière-Ouelle et la Municipalité désirent lancer une grande corvée de nettoyage afin de redonner du lustre à plusieurs des plages. « On veut intervenir dans le respect de l’environnement pour protéger la végétation et éviter l’érosion. Nos interventions seront bien ciblées et on va s’assurer d’avoir un certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement avant de débuter les travaux », d’indiquer Normand Martin, membre du comité de développement.

Si l’usage de machineries doit donc être minimal, Rivière-Ouelle compte principalement sur l’implication de bénévoles pour réaliser l’opération. De plus, des « bacs à marées » doivent être installés sur les principales plages fréquentées par les citoyens (plage de la Pointe, plage du camping, plage du quai, plage de la Cinquième-Grève Est) afin d’inciter ceux-ci à les nettoyer sur une base régulière lorsqu’ils les fréquenteront. L’an prochain, des travaux d’aménagement piétonniers doivent également être réalisés, notamment dans le secteur de la plage du camping.

Autres projets

Parmi les autres projets figurant au plan de développement de la Municipalité, rappelons celui d’un Jardin communautaire qui sera aménagé sur un terrain appartenant jadis à la Fabrique, à proximité de l’école et de l’église de Rivière-Ouelle. Dès cet été, des travaux de préparation du sol doivent être réalisés. La distribution des parcelles de jardins se feront au printemps 2020.

Pour les cyclistes et les ornithologues amateurs de la région, Rivière-Ouelle prévoit restaurer la route Boucher (continuité du chemin de la Petite-Anse à proximité du Centre Thérèse-Martin) pour y faciliter l’accès en vélo et y aménager un belvédère à l’approche du fleuve pour y faire l’observation d’oiseau.

Enfin, un projet de cuisine collective mené par le Club des 50 + doit aussi voir le jour d’ici un an. Grâce à une subvention de 25 000 $ en provenance du programme « Nouveaux horizons pour les aînés » du gouvernement fédéral, la Municipalité procédera au réaménagement de la cuisine de la Salle du tricentenaire afin de faciliter l’accueil des futurs cuisiniers.