Restructuration chez Bombardier : peu ou pas d’effets à prévoir à La Pocatière

Restructuration chez Bombardier : peu ou pas d’effets à prévoir à La Pocatière

L’usine Bombardier Transport à La Pocatière.

Crédit photo : Maxime Paradis

La restructuration annoncée jeudi matin chez Bombardier devrait avoir peu ou pas d’effets à l’usine de La Pocatière.

À l’échelle mondiale, l’entreprise prévoit pourtant une réduction d’environ 5000 postes au cours des 12 à 18 prochains mois. Au Québec seulement, les médias nationaux ont fait état d’environ 2500 postes qui doivent être abolis, principalement dans le secteur aéronautique, ce qui n’a pas manqué de faire réagir la classe politique.

Toutefois, selon le directeur communications et relations publiques, Eric Prud’Homme, l’impact ne serait pas significatif du côté de la division transport de Bombardier au Canada. « Notre objectif est de continuer à nous concentrer sur nos engagements de livraison avec nos clients nord-américains. L’impact sera principalement en Europe », a-t-il commenté.