Un projet de 128 000 $ pour la Chapelle du quai

Un projet de 128 000 $ pour la Chapelle du quai

De gauche à droite : Louis-Georges Simard, Bernard Généreux et Jean Larocque devant la maquette du projet de la Chapelle du quai.

Crédit photo : Maxime Paradis

La Chapelle du quai à Rivière-Ouelle veut se faire plus belle, plus attrayante et plus accessible pour les personnes à mobilité réduite. Pour y parvenir, elle lance une campagne de financement afin de réaliser un projet d’amélioration de son environnement de 128 000 $.

Projet prévu en deux phases, la première implique des travaux d’embellissement du parvis, l’aménagement extérieur de l’ancien presbytère, la construction d’une terrasse pour le café et une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite. La seconde consiste en l’aménagement d’une forme de parc avec un sentier donnant sur l’Anse-des-Mercier, un belvédère pour l’observation des oiseaux, un coin pique-nique et l’installation de bancs de repos. Cette phase se ferait sur le site de l’actuel stationnement de l’autre côté de la rue, face à la Chapelle. D’ailleurs, une vingtaine d’espaces de parking demeureraient malgré cet aménagement.

« On veut être plus accueillant et attractif pour les cyclistes, les familles et personnes à mobilité réduite », d’indiquer le président du Centre communautaire et culturel de la Pointe-aux-Orignaux (CCCPO), M. Pierre Larocque. « L’an dernier, 1400 personnes ont visité la Chapelle du quai de Rivière-Ouelle, dont un nombre important de cyclistes », ajoute-t-il.

Campagne de financement

Afin de passer du rêve à la réalité, le CCCPO a profité du dévoilement des plans du projet pour lancer une campagne de financement qui a pour objectif d’amasser 50 000 $. Cette dernière s’échelonnera d’avril à septembre et se déroulera sous la présidence d’honneur du député fédéral de Montmagny—L’Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup Bernard Généreux. « J’ai été un résidant de Rivière-Ouelle durant quelques années. Encore aujourd’hui, ma famille garde un lien d’attachement très fort à la Municipalité. M’investir dans cette campagne de financement est une façon pour moi de continuer à donner du temps à une communauté dans laquelle je me suis beaucoup impliqué par le passé », explique-t-il.

En dehors de la campagne de financement, où une activité cocktail dînatoire est prévue 25 mai prochain en plus d’autres activités de sollicitations, les bénévoles du CCCPO comptent compléter le montage financier qui permettra de réaliser les deux phases de leur projet par le biais de subventions. À ce chapitre, Pierre Larocque se disait optimiste et confiant de voir la première phase de travaux se réaliser à l’automne 2019.

Carrefour

Pour le maire de Rivière-Ouelle, Louis-Goerges Simard, ce projet d’embellissement s’inscrit en parfaite harmonie avec les démarches de la Municipalité, de la MRC de Kamouraska et de Ruralys afin d’obtenir la première désignation québécoise de « Paysage culture patrimonial » pour la Pointe-aux-Originaux. « Avec le quai, la Chapelle est un au cœur d’un centre d’attraction touristique important pour Rivière-Ouelle, mais qui demeure encore sous-utilisé. Ce projet va aider à embellir et dynamiser tout le secteur », conclut-il.

Située à quelques mètres à peine du quai de Rivière-Ouelle, une des principales attractions touristiques de la Municipalité, la Chapelle du quai ambitionne donc d’accentuer son rôle de carrefour culturel et communautaire de la Pointe-aux-Orignaux. Une programmation d’activités à l’image de ce qui a été offert l’an dernier doit être dévoilée sous peu avec pour nouveauté une collaboration plus étroite avec la Chapelle de la grève de Saint-Denis-De La Bouteillerie.