La Pocatière : Le Tour CIBC Charles-Bruneau s’arrête à la Coop-IGA

La Pocatière : Le Tour CIBC Charles-Bruneau s’arrête à la Coop-IGA

De gauche à droite : Pierre Bruneau, Yvan Martineau, Eric Saint-Pierre (directeur général Coop-IGA La Pocatière), Paul Doucet et Lise Garneau, pro-maire et conseillère municipale à la Ville de La Pocatière.

Crédit photo : Maxime Paradis

Le célèbre journaliste et présentateur télé de TVA, Pierre Bruneau, s’est arrêté à la Coop-IGA du Centre La Pocatière, le 3 juillet sur l’heure du dîner, dans le cadre du Tour CIBC Charles-Bruneau. Il était accompagné dans cette escale par le comédien Paul Doucet et le chroniqueur en tourisme et vélo Yvan Martineau.

Un petit comité d’accueil d’une vingtaine de personnes s’était rassemblé devant la Coop-IGA du Centre La Pocatière afin de souhaiter la bienvenue aux 43 cyclistes du Tour CIBC Charles-Bruneau qui ont fait escale au Parc du secteur ouest, le temps d’une pause repas, le 3 juillet en après-midi. Accompagnés de Pierre Bruneau, Paul Doucet et Yvan Martineau, ces cyclistes avaient quitté Rivière-du-Loup tôt le matin avec pour objectif de se rendre à Montmagny en fin de journée. « Ils prennent tous part au “Parcours de l’Espoir.” Au total, il y a huit parcours différents pour le Tour CIBC Charles-Bruneau, pour un total de 500 cyclistes », d’indiquer Tamara Chiasson, responsable des communications.

En quatre jours, les cyclistes du « Parcours de l’Espoir » se rendront donc à Boucherville sur la Rive-Sud de Montréal où ils sont attendus pour le vendredi 6 juillet. Distance totale : 600 km. Mercure moyen : 33 °C, sans le facteur humidex. « C’est chaud, mais ce n’est rien comparativement à tous ces enfants qui combattent le cancer », diront certains cyclistes à leur arrivée à La Pocatière.

Généreux Pierre Bruneau

Arrivé après Paul Doucet et Yvan Martineau à l’intérieur du troisième et dernier peloton de route, Pierre Bruneau a aussitôt été pris d’assaut par plusieurs admirateurs de la région qui ont été nombreux à lui demander autographes et photos en sa compagnie. « Je participe au tour vélo depuis le début il y a 23 ans et l’accueil est toujours aussi chaleureux en région. Ce qui est aussi intéressant, c’est de pouvoir aller à la rencontre, dans leur milieu, de ces enfants qui sont traités pour le cancer dans les grands centres hospitaliers universitaires, en milieu urbain. Ils sont notre inspiration et notre passage en région nous permet souvent de rétablir le contact avec eux », d’expliquer M. Bruneau, dont le tour cycliste et la fondation portent le nom de son fils décédé du cancer en 1988.

Depuis sa création en 1990, la Fondation Charles-Bruneau vise à offrir à tous les enfants atteints de cancer les meilleures chances de guérison en finançant la recherche et le développement de projets dédiés à l’hémato-oncologie pédiatrique. L’an dernier, 3,3 M$ ont été amassés grâce au Tour CIBC Charles-Bruneau. Cette année, un objectif financier similaire a été fixé par les organisateurs. Pierre Bruneau mentionnait que le tour cycliste demeurait la principale activité de financement de la Fondation Charles-Bruneau.