Une plainte retenue contre le maire de Saint-Philippe-de-Néri

Une plainte retenue contre le maire de Saint-Philippe-de-Néri

Frédéric Lizotte.

Crédit photo : Courtoisie

Une plainte a été déposée et retenue contre le maire actuel de Saint-Philippe-de-Néri, Frédéric Lizotte, auprès de la Commission municipale du Québec. Un enquêteur s’est déplacé dans les bureaux municipaux il y a quelques jours.

La plainte retenue porte sur les activités de déneigement et de glaçage de la patinoire de Saint-Philippe-de-Néri. À l’époque, en 2016, le maire actuel était conseiller municipal. Il avait accepté de s’occuper du contrat pour le compte du comité de loisirs de l’endroit, un organisme à but non lucratif. Sa conjointe était à l’époque présidente et aurait signifié à monsieur Lizotte que le comité ne trouvait personne pour s’en occuper, selon ce qu’a raconté monsieur Lizotte au Placoteux.

Ce dernier dit avoir chargé le salaire minimum à l’heure pour un total de 1400 $, en deçà des coûts de l’année précédente. L’idée est de savoir si monsieur Lizotte était en conflit d’intérêts pour l’obtention de ce contrat.

«L’enjeu porte surtout sur la question à savoir si le comité de loisirs est un organisme municipal», indique Frédéric Lizotte. Ses prétentions sont que comme il n’y a pas d’élu qui siège ou vote au comité de loisirs et que l’an dernier, la municipalité aurait remis 10 000 $ au comité soit moins de 50 % du budget du comité de loisirs, il ne serait pas un organisme municipal.

Un juge est chargé de faire la lumière sur ce dossier cet été.