Pierre Lavoie vient motiver les élèves de Kamouraska-Rivière-du-Loup

Pierre Lavoie vient motiver les élèves de Kamouraska-Rivière-du-Loup

Pierre Lavoie et les élèves de l’école secondaire Chanoine-Beaudet participant à La Course.

Crédit photo : Maxime Paradis

Les élèves de la Commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup participants à La Course du Grand défi Pierre Lavoie ont eu droit à toute une surprise, mercredi dernier. Pierre Lavoie lui-même s’est arrêté à l’École secondaire Chanoine-Beaudet de Saint-Pascal pour venir motiver les jeunes à quelques jours de leur grand défi.

Celui qui fait bouger le Québec avec les Cubes énergie, la Boucle cycliste et le 1000 km à vélo depuis maintenant 10 ans, n’a pas caché l’affection qu’il a pour La Course, cet événement réservé aux élèves des écoles secondaires du Québec, lorsqu’il s’est adressé aux élèves de la Commission scolaire de Kamouraska-Rivière-du-Loup, mercredi matin. « C’est mon événement chouchou », a-t-il déclaré. Un événement qui demande toutefois une logistique énorme.

En effet, La Course du Grand défi Pierre Lavoie rassemble plus de 5500 jeunes en provenance de près de 150 établissements scolaires de niveau secondaire au Québec. Ces derniers doivent courir jour et nuit, à relais, sur une distance de 270 km entre Québec et Montréal. En moyenne, chaque élève court une distance d’environ 30 km répartie sur 30 h. Cette année, l’événement se déroulera le samedi 12 et le dimanche 13 mai et il rassemblera une centaine d’élèves de l’école secondaire Chanoine-Beaudet, de l’école polyvalente La Pocatière et de l’école secondaire de Rivière-du-Loup.

« Avec une approche comme ça, on développe une pratique du sport qui est inclusive. Et quand on est inclusif, davantage de gens ont le désir de bouger. » – Pierre Lavoie

Même si l’événement nécessite beaucoup d’organisation, Pierre Lavoie estime qu’il contribue à sensibiliser une génération de jeunes qui réclameront des changements au chapitre des saines habitudes de vie, dans le Québec de demain. Ce discours n’a pas manqué d’interpeller la présidente de la Commission scolaire, Mme Édith Samson, aujourd’hui retraitée du milieu de la santé. « J’ai travaillé longtemps comme infirmière auprès des jeunes. Par ses actions, Pierre fait de la prévention et de l’éducation auprès de nos jeunes et du grand public, ce qui s’est malheureusement perdu ces dernières années dans le milieu de la santé », a-t-elle indiqué.

Bouger pour le plaisir

À quelques heures de leur départ, Pierre Lavoie en a profité pour motiver les jeunes en leur rappelant l’importance de bouger pour le plaisir, non pas pour la compétition, et de voir l’événement en soi comme la récompense ultime. « Avec une approche comme ça, on développe une pratique du sport qui est inclusive. Et quand on est inclusif, davantage de gens ont le désir de bouger », rappelait-il.

Rappelons que l’école secondaire Chanoine-Beaudet de Saint-Pascal en est à sa cinquième participation à La Course, tandis que l’école polyvalente de La Pocatière, elle, y participe pour la première fois. Grâce à un don en argent de 3000 $ de la Caisse Desjardins du Centre de Kamouraska, les élèves de Chanoine-Beaudet seront bien identifiés avec des chandails, des bermudas, des cache-cous et des espadrilles aux couleurs de l’école.