La nuit : réflexions nocturnes de Richard Lévesque

La nuit : réflexions nocturnes de Richard Lévesque

L’auteur Richard Lévesque.

Crédit photo : Maurice Gagnon

La nuit fascine. Certains la craignent. D’autres l’habitent jusqu’aux lueurs de l’aube. «La nuit est le plus grand manteau du monde. On s’en couvre, on s’y cache, on s’enveloppe dedans», écrit l’auteur Richard Lévesque au début du livre qu’il lui consacre.

Intitulé La nuit, ce court ouvrage d’une soixantaine de pages se compose de 52 chroniques écrites par l’auteur louperivois et divisées en quatre saisons. Richard Lévesque nous livre la nuit avec ses secrets, sa beauté, sa misère. Pour certains, elle sera un moment de calme et de réflexion. Pour d’autres, elle attisera la peur de la solitude. Pour le sans-abri, elle sera difficile et glaciale. La nuit appartient à chacun.

L’auteur soulève aussi des questions. Qu’est-ce que la nuit pour les aveugles? Si plus d’enfants naissent la nuit, pourquoi dit-on qu’ils voient le jour? La nuit, c’est aussi le moment où on peut voir le bonhomme scier du bois dans la lune. «La nuit, poursuit Richard Lévesque, est la plus grande magicienne du monde. Elle fait disparaître les hideurs semées par l’homme, carcasses de voitures, champs d’ordures, monceaux de ruines.»

Treize

Monsieur Lévesque a du mal à quantifier le nombre de livres qu’il a publiés. Son manuel d’utilisation en comptabilité, par exemple, n’appartient pas à la littérature. Il aime dire que La nuit est le treizième, parce que le 13 est pour lui un chiffre chanceux. Chaque saison regroupe 13 courts textes dans le livre. Plus encore, le premier livre qu’il a publié en 1965 s’intitulait Treize. En 2011, il a publié le roman Le Reliquaire.

La nuit est publié par La maison de la page qui tourne. Pour information : (418) 862-3425. Courriel : pagequitourne@gmail.com. Le livre est aussi disponible à la librairie L’Option de La Pocatière et à la Tabagie Lunik de Saint-Pascal.