Une nouvelle surfaceuse dans les sentiers de motoneige de L’Islet

Une nouvelle surfaceuse dans les sentiers de motoneige de L’Islet

Le Club de motoneiges L’Islet a reçu 233 719 $ pour l'achat d'une surfaceuse d'une valeur de 389 532 $.

Crédit photo : Courtoisie

Le gouvernement du Canada accorde des aides financières totalisant plus de 500 000 $ au Club de motoneiges L’Islet, au Club Les Amis de la forêt et au Club de Motoneiges du Témiscouata.

Le Club de motoneiges L’Islet, le Club Les Amis de la forêtet le Club de Motoneiges du Témiscouatase partagent respectivement l’entretien de plus de 435 km de sentiers de motoneige dans les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Chaudière-Appalaches. Pour rehausser la qualité des sentiers et des pistes et continuer à assurer la sécurité des amateurs d’activités hivernales qui les fréquentent, ces organisations bénéficieront de contributions non remboursables totalisant 535 699 $ de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC). Grâce à ces aides financières, les organismes pourront faire l’achat de surfaceuses de nouvelle génération.

Le club de L’Islet obtient 233 719 $ sur un investissement total de 389 532 $.

Le projet vise l’acquisition d’une nouvelle surfaceuse pour remplacer une unité devenue désuète.

Le Club est propriétaire de deux surfaceuses et s’occupe de l’entretien de 85,7 km de sentiers de motoneige, dont 53,6 km du réseau Trans-Québec et 32,1 km de pistes locales.

Il compte 249 membres provenant du Québec, de l’Ontario et des États-Unis et s’appuie sur l’engagement de ses membres et de ses cinquante bénévoles pour assurer l’entretien et la sécurité de la portion de sentiers sous sa responsabilité, laquelle est fréquentée par des motoneigistes canadiens (québécois et ontariens), états-uniens et européens.

« Le tourisme hivernal contribue grandement à la vitalité économique du Bas-Saint-Laurent et de la Chaudière-Appalaches et la pratique de la motoneige attire des adeptes non seulement localement, mais aussi une clientèle internationale. Des pistes de meilleure qualité ne pourront que renforcer la réputation et la notoriété de ces deux régions comme destinations de choix », a dit Rémi Massé, député d’Avignon–La Mitis–Matane–Matapédia et secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.