Un nouveau visuel pour la troisième édition du Festival International Eurochestries

Un nouveau visuel pour la troisième édition du Festival International Eurochestries

Mathieu Rivest, directeur du camp musical de Saint-Alexandre et ambassadeur des Eurochestries pour l’Amérique du Nord, devant le nouveau visuel.

Crédit photo : Stéphanie Gendron

Le Festival international Eurochestries orchestré par le Camp musical de Saint-Alexandre prend de l’ampleur pour sa troisième édition. Des musiciens provenant d’aussi loin que le Brésil et la Chine viendront dans le Kamouraska pour offrir, avec les musiciens régionaux, des concerts pendant plusieurs jours au mois d’août.

Le festival a lieu tous les deux ans dans la région et lors des années impaires, ce sont les musiciens d’ici qui se rendent à l’international. La programmation 2018 est chargée et a lieu dans plusieurs municipalités du Kamouraska. Des ensembles et orchestres de Beijing, en Chine, et d’ailleurs viendront vivre l’expérience dans notre région et rencontreront des compositeurs.

« C’est un projet très rassembleur. Ça déborde nos frontières. Des gens de l’étranger viennent démontrer leur talent avec nous », a dit Normand Provençal, président du Camp musical de Saint-Alexandre.

Pour l’occasion, le festival s’est offert une nouvelle image, une signature internationale qui pourra être reprise en différents endroits.

« Les participants vivent un moment unique dans leur vie. C’est marquant tant sur le plan musical, humain et communautaire », a dit Mathieu Rivest, directeur général du Camp musical, aussi ambassadeur de l’Amérique du Nord pour les Eurochestries.

« Les participants vivent un moment unique dans leur vie. C’est marquant tant sur le plan musical, humain et communautaire. » – Mathieu Rivest

Le festival débutera le vendredi 10 août à Saint-Alexandre, donnant ainsi le coup d’envoi du Festival des générations de Saint-Alexandre.

Des concerts sont prévus à Saint-André, Mont-Carmel, Kamouraska, Saint-Gabriel-Lalemant, Sainte-Hélène, puis le spectacle de clôture aura lieu de nouveau le mardi 14 août à Saint-Pascal. Émilie Poulin de la Ville de Saint-Pascal soulignait la chance qu’avait la région d’accueillir un spectacle d’une telle qualité. Une centaine de musiciens seront présents. Pour préparer la scène dans l’église, il faut deux jours de travail pour sept hommes, ce qui n’est pas rien.

Le groupe prendra ensuite la direction de Québec et Baie-Saint-Paul où il y aura également des concerts.

« Ça fait rayonner le Kamouraska partout », a conclu le préfet de la MRC Yvon Soucy.