Marie-Chloé Duval en mission en France

Marie-Chloé Duval en mission en France

Marie-Chloé Duval

Crédit photo : Sylviane Robini

L’artiste originaire de Saint-Pascal, Marie-Chloé Duval, s’envolera pour la France du 30 mars au 6 avril prochain pour participer à une mission réservée à de jeunes entrepreneurs désireux d’aller à la conquête de nouveaux marchés.

Dans le cadre de cette mission, organisée par le Réseau M qui propose un service de cellules de mentorats, Marie-Chloé Duval sera accompagnée de 13 autres entrepreneurs issus de différents secteurs d’activités. Elle s’est qualifiée au préalable parce qu’elle a fait appel au Réseau M à titre de mentorée. « Je suis très fière d’avoir été sélectionnée. Je serai là-bas avec mon chapeau d’artiste et je suis la seule du groupe à évoluer dans ce domaine », a-t-elle confié.

« Je suis très fière d’avoir été sélectionnée. Je serai là-bas avec mon chapeau d’artiste et je suis la seule du groupe à évoluer dans ce domaine. » – Marie-Chloé Duval

L’objectif de la mission est de développer un réseau de contacts en France en vue d’y faire des affaires. Ainsi, différentes rencontres sont organisées par le Réseau M avec des personnes et des organisations, dont certaines ont été suggérées par le participant. Étant donné le fort intérêt des Français pour l’art, Marie-Chloé espère y faire des rencontres déterminantes qui lui permettront de trouver de nouveaux débouchés pour ses œuvres. « J’ai des rencontres prévues avec d’autres artistes pour peut-être développer des collaborations. Je dois également entrer en contact avec des collectionneurs, des galeries d’art et des organisations avec qui je pourrais travailler sur des visuels pour des produits ou des livres, par exemple », a-t-elle résumé.

Afin de maximiser les retombées de son futur séjour, Marie-Chloé a même prévu le prolonger jusqu’au 12 avril. « C’est ce qu’on nous recommande », a-t-elle ajouté. D’ailleurs, une partie de son séjour est assumée par une bourse de LOJIQ (Les Offices jeunesse internationaux du Québec). « Il y a quand même un investissement financier important de ma part dans cette mission, donc c’est sûr que j’espère des résultats positifs », d’indiquer Marie-Chloé.

Diplômée de criminologie et travaillant à temps partiel en administration, Marie-Chloé Duval dit aujourd’hui vivre principalement de son art. Outre la France dans quelques mois, elle travaille actuellement à faire du développement à Toronto afin d’en venir à vivre uniquement de la vente de ses œuvres.