Lettre à l’oncle Sam

Lettre à l’oncle Sam

Crédit photo : Anthony Delanoix

Ça fait longtemps que je n’ai pas eu des nouvelles de vous, oncle Sam. J’ai de bons souvenirs de vous ainsi que de toute la famille.

Pierre Kidd

Je me souviens, c’était en 1959, durant les vacances d’été. Vous nous aviez fait visiter New York et la fameuse statue de la Liberté. Vous nous aviez dit alors que ce cadeau de la France représentait la liberté et l’accueil pour tous les peuples. C’est vrai que les États-Unis sont un pays formé d’immigrants. Dans les années 1900, il y a eu une vague de plusieurs milliers de migrants venus du Canada pour travailler chez-vous. Quelques années plus tard, votre père est devenu citoyen américain.

Je me souviens que durant la guerre 1914-1918, nous les Canadiens et les Américains, nous nous sommes battus en Europe dans les mêmes tranchées. Je me souviens aussi de la dernière guerre mondiale (39-45). Le sang des Canadiens s’est mêlé à celui des Américains sur les côtes de la Normandie. C’est en tant qu’alliés que nous avons gagné ces guerres ensemble…Pourquoi aujourd’hui, oncle Sam, votre pays déclare-t-il la guerre au Canada? Une guerre commerciale si on veut, mais une guerre quand même.

Ma grand-mère me disait un jour que l’argent fait perdre la mémoire. Il semblerait que nos autos, notre bois d’oeuvre, nos avions, notre acier, notre aluminium sont une menace pour l’économie américaine. Exception : notre pétrole. Il semble qu’il soit bon pour faire fonctionner votre système.

Vous savez oncle Sam que nous sommes toujours vos alliés, vos voisins. Nous sommes même un peu parents. Ma grand-mère me disait aussi : Un voisin c’est si précieux et il faut toujours entretenir l’amitié et le respect envers lui. Mais depuis l’arrivée du dernier président, ce qu’on a subi, c’est de l’intimidation. Avec lui, l’arrogance et les menaces sont devenues la norme pour attaquer l’économie de notre pays. Les États-Unis ont profité de leur pouvoir et de leur plus grande population pour nous mettre à genoux, pour s’ingérer dans notre commerce et notre manière de faire. Ils ont même entravé notre autonomie,

À quoi sert cette guerre? À flatter l’égo du président actuel? À donner bonne conscience à sa politique? À se faire élire sur le dos du Canada? À se péter les bretelles en intimidant les autres? À valoriser les États-Unis en saignant le Canada le plus possible? C’est évident que les Américains ne sortiront jamais gagnants en essayant d’écraser leurs amis, leurs voisins, leurs alliés et également leurs parents, oncle Sam. C’est la peur qui pousse le président actuel à construire des murs. C’est sa faiblesse interne qui l’amène à taxer les autres pays.

Vous savez oncle Sam, on ne dirige pas un pays comme on conduit un char d’assaut. Un président ne doit pas être un empereur fantoche, ignare, sans scrupule, sans sentiments et qui met le feu partout où il passe… Pour nous, Canadiens, cette guerre va laisser des traces permanentes dans le plus profond de notre coeur… et un goût très amer pour le « Made in U.S.A ». Pourriez-vous, oncle Sam, nous délivrer de ce « Trumpeur » pour que que le Canada et le monde entier recommence à vous aimer et à vous respecter?