Le scandale Diesel arrive dans la cour de Mercedes

Le scandale Diesel arrive dans la cour de Mercedes

Après Volkswagen qui a chèrement payé le prix de sa tricherie avec son logiciel truqué et plus récemment Porsche, c’est maintenant au tour de Mercedes d’être sur la sellette. L’autorité fédérale du secteur automobile en Allemagne, le KBA soupçonne Daimler d’avoir elle aussi truqué ses logiciels qui faussent les niveaux d’émissions polluantes sur plus de 600 000 modèles Diesel vendus à travers le monde. Le KBA avait déjà ordonne le rappel de 5000 modèles Vito, vendu en Europe.

Même si Mercedes ne vend plus de modèles Diesel chez nous, un avis de certification de recours collectif contre Mercedes Benz Bluetec avait été autorisé le 5 avril 2016 par la cour supérieure de justice de l’Ontario. L’action en justice a été intentée au nom d’un groupe comprenant  toutes les personnes au Canada qui possèdent, ont possédé louent ou ont loué un véhicule Mercedes Benz Bluetec. Ceux qui répondent à ses critères sont automatiquement inclus comme participants au recours collectif. Daimler a laissé savoir par communiqué qu’elle a l’intention de contester l’avis du KBA, si nécessaire devant la justice. Daimler va tout même coopérer avec les autorités et fourni une mise à jour du logiciel.

Si vous avez des question à propos du recours collectif vous pouvez consulter le site web au www.MercedesBluetecClassaction.ca ou composer sans frais le 1-877-739-8933.

 

Voir l’article Le scandale Diesel arrive dans la cour de Mercedes sur Benoit Charette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *