Laurent Paquin n’a plus peur de déplaire

Laurent Paquin n’a plus peur de déplaire

Laurent Paquin

Crédit photo : Photo tirée de Facebook

Souvent considéré comme le « bon gars » de l’humour québécois, Laurent Paquin a décidé de briser son image amicale pour son quatrième one-man-show, « Déplaire. » Mais comme on dit, chasser le naturel et il reviendra au galop.

« Je pensais pouvoir choquer, finalement, ce n’est pas le cas », de déclarer d’entrée de jeu Laurent Paquin, à propos de son plus récent spectacle.

En fait, comme il dit envoyer le gag plus cru du spectacle dès le premier numéro, il avoue que les gens « choqués » par ce Laurent Paquin « renouvelé » auraient donc tout le loisir de se lever et de quitter la salle en guise de protestation, ce qui n’est pas le cas. « Les réactions sont très bonnes. C’est comme si je pouvais me permettre d’aller plus loin. »

« Je pensais pouvoir choquer, finalement, ce n’est pas le cas. » – Laurent Paquin

S’il déplaît au passage, Laurent Paquin semble plus serein aujourd’hui à l’accepter. Que les critiques ou le public n’apprécient pas, il est prêt à l’assumer. Mais Laurent Paquin étant Laurent Paquin, difficile d’imaginer ressortir de son plus récent spectacle avec un sentiment de déception. « Je ne compte pas les rires à chaque gag, mais je sens que c’est le spectacle qui fait le plus réagir jusqu’à maintenant. Je crois avoir trouvé le bon dosage entre l’humour et le propos et c’est ce qu’il me rend plus fier. Parce qu’après quatre one-man-show, la peur de se répéter ou de radoter, elle est là. Je ne voulais pas que ça m’arrive », confie-t-il.

Élément déclencheur

Pourtant, « Déplaire » n’aurait jamais pu voir le jour, car si on se fie à ce que Laurent Paquin raconte, l’idée du spectacle lui est venue au lendemain d’une vidéo sur l’intimidation qu’il a publiée il y a plus de sept ans. « Je pensais avoir fait un bon geste, mais en lisant les commentaires, j’ai vu qu’il y avait des gens qui m’envoyaient promener. Ça m’a fait réaliser qu’on ne pouvait jamais plaire à tout le monde et que tout le monde avait le loisir d’interpréter les choses à sa façon », explique-t-il.

De fil en aiguille, cette vidéo, que Laurent Paquin qualifie d’élément déclencheur à « Déplaire » l’a poussé à réfléchir sur ses expériences personnelles. « Je me suis rendu compte que toute ma vie, j’avais pris des décisions en fonction de ne pas déplaire à personne. Même quand j’étais petit, quand je savais que quelqu’un ne m’aimait pas, je ne vivais pas bien avec ça. C’est en en parlant à André Sauvé que j’ai pris conscience qu’il y avait du bon matériel pour un show », de résumer l’humoriste.

Laurent Paquin ajoute que le spectacle aborde également d’autres thèmes comme les enfants et la mort, par exemple. « C’est un beau regard sur notre société d’aujourd’hui », ajoute-t-il.

Voyez Laurent Paquin en supplémentaire le 16 février à 20 h, à la Salle Edwyn-Bélanger de Montmagny. Billets en vente sur adls.ca.