Juillet 2018 : Un des mois les plus chauds jamais enregistrés dans Kamouraska-L’Islet

Juillet 2018 : Un des mois les plus chauds jamais enregistrés dans Kamouraska-L’Islet

Juillet a été un des plus chauds jamais enregistré dans Kamouraska-L’Islet.

Précipitations faibles, journées au-dessus de 30 °C et humidité persistante ont fait de juillet 2018 un des mois les plus chauds jamais enregistrés dans la région de Kamouraska-L’Islet. Heureusement, MétéoMédia prévoit un retour à la normale en août.

L’absence d’aéroport où sont enregistrées des données météo sur une base régulière fait que MétéoMédia ne peut certifier avec exactitude que le mois de juillet 2018 a été le plus chaud jamais enregistré dans Kamouraska-L’Islet. Anne-Sophie, météorologue, estime tout de même qu’il est passé à l’histoire. « Si on regarde autour de vous, Rimouski a égalisé un record de 1959 et Québec a eu un de ses juillets les plus chauds. On peut donc dire que votre région n’y a pas échappé », a-t-elle déclaré.

Le positionnement du courant-jet qui a favorisé la diffusion de la chaleur et de l’humidité en provenance du sud des États-Unis et l’anticyclone des Bermudes qui a été quasi-stationnaire dans l’Atlantique et qui a occasionné les journées ensoleillées sont les principaux éléments qui expliquent pourquoi nous nous souviendrons longtemps de juillet 2018, selon Anne-Sophie Colombani.

« Vous avez connu trois journées avec des mercures de plus de 30 °C, alors que la normale chez vous est de deux. Et c’est sans parler de l’humidité qui a été présente dans l’air durant tout le mois, à l’exception de deux journées. » – Anne-Sophie Colombani

Quelques statistiques

Au chapitre des précipitations, la région se retrouve sous les normales saisonnières pour le mois de juillet. « C’est le même scénario pour tout le centre et l’Est-du-Québec. Outre les quelques orages, la pluie s’est faite rare cet été », de préciser la météorologue.

Côté vent, notre région habituellement bien pourvue s’est retrouvée avec très peu de journées où des rafales de plus de 50 km/h se sont fait ressentir. « Vous avez connu trois journées avec des mercures de plus de 30 °C, alors que la normale chez vous est de deux. Et c’est sans parler de l’humidité qui a été présente dans l’air durant tout le mois, à l’exception de deux journées. »

Pour le mois d’août, MétéoMédia prévoit la poursuite de températures estivales à l’image de celles du mois de juillet pour la prochaine semaine. Par la suite, un retour aux normales saisonnières avec des journées un peu plus fraîches est prévu. Néanmoins, Anne-Sophie Colombani assure que l’automne n’est pas encore prêt de s’installer.