Irlande : entre vert et mer

Irlande : entre vert et mer

Crédit photo : Maxime Paradis

À l’approche de la Saint-Patrick, le 17 mars prochain, les principales compagnies aériennes offrant des vols directs du Québec vers l’Irlande en profitent souvent pour faire des promotions spéciales sur leurs billets d’avion. Mais avant de vous lancer à la découverte de l’île émeraude, il est important de bien arrêter votre itinéraire. Parce que même si l’île est loin d’être un continent, il est facile de s’y perdre, tellement elle regorge de richesses.

J’ai visité l’Irlande avec ma conjointe en 2013. Encore aujourd’hui, nous considérons tous les deux qu’il s’agit de notre plus beau voyage à vie. L’architecture, les paysages d’un vert comme vous n’en avez jamais vu auparavant, la culture et l’accueil chaleureux des Irlandais, sont autant de raison qui devrait nous inciter davantage, les Québécois, à visiter cette terre où certains de nos ancêtres prennent racine.

Comme itinéraire, pour découvrir ce merveilleux pays, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Celui que j’ai fait il y a cinq ans, offrait, à mon avis, un bel équilibre entre l’intérieur des terres et la côte. Au départ de Dublin, il faisait le tour de l’île en s’arrêtant notamment dans l’ordre, dans les villes de Kilkenny, Killarney, Galway, Derry (Londonderry) et Belfast, qui sont toutes, à mon avis, des incontournables à mettre à votre agenda. D’autres comme Cork et Sligo valent également le détour, bien qu’elles ne méritent pas qu’on s’y éternise non plus.

Outre la beauté évidente de ces villes, les routes qui nous y conduisent sont souvent à elles seules des incontournables. Le « Ring of Kerry » et la R559 dans la péninsule de Dingle, à partir de Killarney, la N59 dans le Connemara, au nord-ouest de Galway, et la Causeway Coast entre Derry et Belfast en Irlande du Nord, dévoilent à elles seules parmi les plus beaux paysages de l’île. En plus, elles conduisent à certains des lieux touristiques incontournables de l’Irlande comme le Parc national de Killarney, le site de Kylemore Abbey et la chaussée des Géants, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986.

Enfin, si jamais l’idée vous prend de vous envoler au pays des farfadets, n’oubliez pas vos bottes de pluies, ni votre imperméable! L’Irlande n’est pas verte pour rien, la pluie y est fréquente. Mais pour votre information, juin est le mois le moins pluvieux de l’été et celui où les journées sont les plus longues (le soleil se couche vers 22 h en moyenne). Et avec un peu de chances, peut-être aurez-vous la même météo exceptionnelle que nous avons connue en juin 2013, soit dix jours de soleil sur 14 avec un mercure moyen de 22 °C? Parce que oui, au pays du trèfle à quatre feuilles, la chance est souvent de notre côté ! Et dire que le chauffeur de taxi à l’aéroport m’avait fait promettre de ne pas en parler…