Les finalistes du prix Saint-Pacôme dévoilés

Les finalistes du prix Saint-Pacôme dévoilés

Guillaume Morrissette

Crédit photo : Courtoisie

Les membres du jury ont dévoilé les noms des trois auteurs finalistes de la 17e édition du prix Saint-Pacôme qui sera remis le samedi 6 octobre prochain. Cette année, ce sont 34 romans qui ont été soumis par les éditeurs.

Les auteurs qui ont retenu l’attention des trois juges cette année sont : Maureen Martineau pour son polar La ville allumette publié aux Éditions VLB, Guillaume Morrissette pour son roman Deux coups de pied de trop paru chez Guy Saint-Jean Éditeur et Jean-Jacques Pelletier pour Deux balles, un sourire publié aux Éditions Hurtubise.

À noter que, pour une quatrième année, le gagnant se verra remettre une bourse majorée à 3 500 $ grâce à la collaboration des Librairies indépendantes du Québec (LIQ). Les deux autres finalistes, quant à eux, recevront un montant de 500 $ chacun.

Les LIQ sont également fières d’annoncer, pour une quatrième année consécutive, leur partenariat avec la Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) dans le choix des finalistes du prix Saint-Pacôme International.

Les polars admissibles au prix international sont tous les romans policiers écrits ou traduits en français, et dont la date de publication de l’édition francophone se situe avant le 31 juillet de l’année de remise. Les LIQ et la SRPSP sont heureuses de dévoiler les trois romans finalistes 2018 qui sont : Fermé pour l’hiver de l’auteur norvégien Jørn Hier Horst publié chez Gallimard, L’héritage des espions de l’écrivain britannique John Le Carré paru aux Éditions du Seuil et finalement Inavouable du polonais Zygmunt Miloszewski publié chez Fleuve éditions. Établie par la coopérative des Librairies indépendantes du Québec, la liste repose sur les votes des libraires de toute la province.

C’est maintenant à un jury de libraires formé par les LIQ de déterminer lequel des trois finalistes recevra le prix Saint-Pacôme International 2018. L’auteur gagnant sera connu le 6 octobre prochain, lors du gala de la Société du roman policier de Saint-Pacôme.

Le soir du gala, le 6 octobre, d’autres prix seront décernés, soit le prix Jacques-Mayer du premier polar pour un auteur québécois qui s’est illustré à l’occasion de la publication de son premier roman policier, ainsi que le prix Coup de cœur décerné, pour une deuxième année, par le grand public, alors que celui-ci pouvait se rendre sur le site Internet de la SRPSP à www.romanpoliciersaintpacome.ca pour enregistrer son vote. Chacun de ces prix est assorti d’une bourse de 500 $. Les récipiendaires de ces deux prix seront connus le soir du gala. Les prix de la rivière Ouelle, destinés à récompenser des nouvelles policières d’auteurs n’ayant jamais publié, reviennent à nouveau cette année.

Il est à noter que la soirée du gala aura lieu encore cette année au centre municipal de Saint-Pacôme, le samedi 6 octobre à 18 h. Le prix du billet pour assister à cette soirée est de 60 $ par personne.