Une entreprise de Sainte-Louise emportée par les flammes

Une entreprise de Sainte-Louise emportée par les flammes

L’entreprise Labo Solidago de Sainte-Louise a été complètement ravagée par les flammes.

Crédit photo : Maxime Paradis

Le bâtiment de l’entreprise Labo Solidago a été complètement ravagé par les flammes, vendredi après-midi à Sainte-Louise. En opération depuis 1989, l’entreprise était spécialisée dans le développement et la fabrication de produits de santé naturels pour animaux. Elle employait six personnes.

Il était 13 h 15 lorsque les pompiers de Sainte-Louise ont reçu l’appel pour un incendie de bâtiment au 205, rang 4 Ouest. À leur arrivée, le feu s’était déjà propagé sur les deux étages et demi de la bâtisse, d’indiquer Benoît Grenier, directeur de la brigade des pompiers de Sainte-Louise. « On a fait appel aux pompiers de Saint-Roch-des-Aulnaies, La Pocatière, Saint-Aubert et Saint-Damase. Le temps que tout le monde se mette au travail, tout le bâtiment était touché par les flammes », déclarait-il.

« C’est une perte totale. Il va falloir y aller par témoignages des personnes présentes pour essayer de déterminer la cause de l’incendie. » – Benoît Grenier

Étant donné la force du brasier et la présence d’alcool à l’intérieur du labo, Benoît Grenier mentionnait que les pompiers ont tenté une extinction défensive, sécurisant au passage une bonbonne de propane de 400 L située derrière le bâtiment. Cela n’a malheureusement pas empêché le bâtiment de s’écraser. « C’est une perte totale. Il va falloir y aller par témoignage des personnes présentes pour essayer de déterminer la cause de l’incendie », d’ajouter le directeur.

Heureusement, personne n’a été blessé, tout le monde étant déjà à l’extérieur du bâtiment à l’arrivée des pompiers. « Les gens sont sortis dès que le feu s’est déclaré et ils ont essayé de l’éteindre avec un extincteur de fumée, mais en vain », de préciser Benoît Grenier. Cette information nous a d’ailleurs été répétée par une employée toujours sous le choc lors de notre passage sur le lieu de l’incendie.

Considéré « sous contrôle » vers 15 h, le feu n’était pourtant pas complètement éteint à ce moment. Le directeur de la brigade de pompiers de Sainte-Louise précisait alors que l’extinction totale allait nécessiter l’intervention d’un engin mécanique. Au total, une quarantaine de pompiers provenant des cinq casernes citées précédemment ont participé à l’intervention.


Aide à la famille

Par ailleurs, les pompiers ont décidé de mettre en place une collecte de fonds et d’objets pour venir en aide à la mère de famille et ses deux enfants de trois et neuf ans qui habitaient le logement complètement détruit par le feu. Le samedi 2 mars, de 8 heures à midi, la population est invitée à la caserne de Sainte-Louise (80, route de la Station), pour y déposer des dons en argent ou du matériel. Les dons en ligne sont aussi acceptés, via cette campagne.

Tout article d’usage domestique quotidien sera fort apprécié (vaisselle, draps, jouets, etc.). La petite famille a déjà reçu beaucoup de vêtements et en ont suffisamment pour les mois qui viennent. Lundi matin, environ 3000 $ avait été amassés sur une page Gofundme.