Elle est Française : une lauréate de la Fête des chants de marins publie son premier roman

Elle est Française : une lauréate de la Fête des chants de marins publie son premier roman

Lauréate d’un prix littéraire à Saint-Jean-Port-Joli, une étudiante française, Pauline Perrier, publie son premier roman.

Crédit photo : Courtoisie

En 2012, une étudiante française de 17 ans, Pauline Perrier, remportait le Prix de la relève du concours littéraire de la Fête des chants de marins de Saint-Jean-Port-Joli. Ce prix a été un véritable tremplin pour elle. Quatre ans plus tard, elle publie La Brèche, son premier roman.

Pauline Perrier a continué à écrire après avoir été couronnée par le prix de la relève tout en poursuivant ses études. Une de ses nouvelles a été publiée dans une anthologie et une autre dans une revue en ligne. À 21 ans, son premier roman, La Brèche, vient d’être publié chez 5 sens éditions, une petite maison située en Suisse. Le roman raconte l’histoire de Blake Rivers, un jeune homme qui évolue dans un pays totalitaire et dont la vie bascule le jour où il découvre l’existence d’une organisation secrète, La Brèche, qui tente de renverser la dictature.

Pauline Perrier dit que le prix qu’elle a remporté à Saint-Jean-Port-Joli a été un véritable tremplin pour sa carrière. « C’est la première fois que j’ai vraiment eu le sentiment que mon travail était reconnu et que j’éprouvais autant de fierté pour un de mes textes. Ce prix m’a motivée à persévérer dans cette voie, à ne pas seulement écrire dans mon coin, mais à me lancer dans de vrais projets, à faire lire mes écrits », raconte la jeune auteure en entrevue. Mme Perrier avait déjà participé à quelques concours locaux et remporté des prix, « cependant le prix de la relève est celui qui me tient le plus à cœur. »

Par un blogue

Comment cette jeune Française a-t-elle appris l’existence de ce concours? « À cette période, je suivais plusieurs blogues littéraires qui référençaient les concours en cours ou à venir. Quand un sujet m’inspirait, je participais. C’est comme ça que j’ai découvert le concours de la Fête des chants de marins et le thème “figure de proue” m’a intriguée. Je n’aurais jamais pensé remporter un premier prix avec mon poème », raconte Pauline Perrier.

Native de Vergèze dans le sud de la France, Pauline Perrier habite à Toulouse pour ses études. Elle travaille déjà sur son prochain roman. « J’y vais doucement. Ce n’est pas toujours facile de concilier sa vie d’étudiante avec l’écriture, qui est une activité très chronophage, alors je veux prendre le temps de faire les choses bien. Sur le plan professionnel, je vais bientôt partir vivre six mois en Thaïlande pour effectuer un stage : j’espère que ce voyage m’apportera de nouvelles sources d’inspiration », dit-elle. Aussi, d’ici cinq ans, Pauline Perrier souhaite venir pour la première fois au Québec.

On peut se procurer le livre de Pauline Perrier en le commandant en librairie ou via le site Internet des éditions 5 sens. (http://www.5senseditions.ch/). On peut aussi visiter le site de l’auteure : https://paulineperrier.wordpress.com/.