Les élections dans Côte-du-Sud

Les élections dans Côte-du-Sud

Dans le sens des aiguilles d'une montre, à partir d'en haut à gauche : Simon Laboissonnière (PLQ), Guillaume Dufour (QS), Marie-Ève Proulx (CAQ) et Michel Forget (PQ).

Crédit photo : Courtoisies

Le Québec votera le 1er octobre prochain. Pour notre comté, je favorise et espère l’émergence d’un candidat de qualité complètement indépendant des partis politiques. Le mandat de celui-ci sera d’être la courroie de transmission entre ses citoyens et le gouvernement… et non le contraire.

Dans notre comté, au cours du dernier mandat, on a eu comme député M. Norbert Morin du Parti libéral, un homme affable qui a suivi en tout temps aveuglément la ligne de son parti. Comme exemple, le 30 mai dernier sur une motion qui se lisait comme suit « Que l’Assemblée nationale demande au fédéral de mandater le Bureau de la concurrence du Canada d’enquêter sur les hausses généralisées de l’essence au Québec », notre député Morin a voté contre parce que c’était une motion de la CAQ.

Le lendemain 31 mai, sur un amendement à la loi 186 sur l’achat de voitures additionnelles pour le métro de Montréal demandant qu’il y ait un contenu local dans le contrat de Bombardier d’au moins 85 %, encore une fois, notre représentant s’est levé pour voter contre. C’était un amendement du PQ.

Aussi, lors des manifestations pour garder nos services à l’hôpital de La Pocatière, M. Morin a été le perroquet du ministre Barrette. Voilà pourquoi il faut souhaiter qu’il se trouvera une personne qui sera être un vrai représentant de sa population.

Rosaire Desjardins, Saint-Pascal