Tous dévoués à Leucan

Tous dévoués à Leucan

Derrière : Claude Desrosiers, président d’honneur et Martine Tanguay, coiffeuse. Devant : Bernard Lauzier et Loïc Côté, porte-parole Leucan.

Crédit photo : Maxime Paradis

Propriétaire de la boutique Sports Experts de La Pocatière et résident de Saint-Pascal, M. Claude Desrosiers agira à titre de président d’honneur de l’édition 2018 du Défi têtes rasées Leucan. Il sera épaulé dans sa tâche par le jeune porte-parole de cette année, Loïc Côté.

Claude Desrosiers l’a avoué bien candidement, il ne voulait pas accepter la présidence d’honneur du Défi têtes rasées au départ. Leucan lui a bien expliqué la cause et c’est ce qu’il l’a fait changer d’idée. « Quand j’ai rencontré Loïc, j’étais encore plus heureux d’avoir accepté. Merci d’avoir insisté », a-t-il déclaré.

Âgé de huit ans, le jeune Loïc est un bel exemple de survivant inspirant. Diagnostiqué avec un cancer du rein en 2017, il a subi six mois de traitements de chimiothérapie combinés à de la radiothérapie, en plus d’une opération. « On a enlevé mon rein et une partie du pancréas », a-t-il expliqué avec beaucoup d’aplomb. « Leucan m’a beaucoup amusé avec des jeux de société, une Xbox 360, des legos. Il m’a aidé à penser à autre chose », ajoutait-il.

« Leucan m’a beaucoup amusé avec des jeux de société, une Xbox 360, des legos. Il m’a aidé à penser à autre chose. » – Loïc Côté

Pour Émilie Têtu, chargée de projets au développement philanthropique chez Leucan région Québec, il ne s’agit que de quelques exemples des nombreux services offerts par l’Association qui célèbre cette année ses 40 ans. « Les activités sociorécréatives sont un exemple de soutien aux enfants et leur famille, mais Leucan fait aussi une grande différence du côté de la recherche », précisait-elle. À juste titre, elle souligne le taux de survie qui est passé de 15 % à 82 % dans les 20 dernières années grâce à la recherche clinique.

Objectif à la hausse

Rattaché au bureau de Québec, le Défi têtes rasées de la région s’est fixé un objectif de 55 000 $, soit l’équivalent de la somme record amassée l’an dernier. Pour faciliter l’atteinte de l’objectif, plusieurs commerces de la région, dont le Café Azimut et Sports Experts de La Pocatière, contribueront financièrement au Défi tête rasée en remettant une somme d’argent à partir de la vente de certains de leurs produits. Même chose pour la Poissonnerie Lauzier de Kamouraska et de Saint-Jean-Port-Joli.

De plus, le propriétaire de la Poissonnerie, Bernard Lauzier, qui accueillait les gens de Leucan à son Bistro de la mer de Kamouraska pour le lancement de cette 9e édition, a poussé son implication au maximum en acceptant de se faire raser les cheveux en appui à la cause.

La 9e édition du Défi têtes rasées Leucan aura lieu au Centre Bombardier de La Pocatière le 17 juin prochain.