Démissions aux conseils municipaux de Sainte-Louise et de Saint-Roch-des-Aulnaies

Démissions aux conseils municipaux de Sainte-Louise et de Saint-Roch-des-Aulnaies

Le maire de Sainte-Louise, M. Denis Gagnon.

Crédit photo : Photo tirée de Facebook.

Quelques mois à peine après avoir été élus lors des élections municipales de novembre dernier, le maire de Sainte-Louise, Denis Gagnon, et deux conseillers municipaux de Saint-Roch-des-Aulnaies, viennent d’annoncer leur démission.

À Sainte-Louise, le maire Denis Gagnon mentionne avoir démissionné jeudi dernier « à cause de la fatigue. » « Ça se passait très bien au conseil municipal, avec les employés municipaux et la population. L’énergie n’y est juste plus », a-t-il ajouté. Il avoue même avoir hésité à se représenter, l’automne dernier, pour cette raison.

Élu maire une première fois en 2009, M. Gagnon a été réélu sans opposition lors des élections municipales de novembre 2017.

« Ça se passait très bien au conseil municipal, avec les employés municipaux et la population. L’énergie n’y est juste plus. » – Denis Gagnon

Saint-Roch-des-Aulnaies

Dans la municipalité voisine, Saint-Roch-des-Aulnaies, deux conseillers municipaux ont également démissionné ces deux dernières semaines pour des raisons personnelles. Il s’agit d’Yves Plante et Guillaume Duval.

Dans le cas de M. Plante, élu pour la première fois conseiller l’automne dernier, c’est un changement récent dans son horaire de travail qui le pousse à démissionner. « La conciliation travail versus conseil municipal sera trop difficile à partir de maintenant », a-t-il mentionné, précisant du même coup que cela n’avait rien à voir avec une quelconque dynamique au conseil municipal. « Il n’y avait aucun problème de ce côté-là », a-t-il ajouté.

Même chose pour Guillaume Duval, également élu pour la première fois en novembre dernier. La mort subite de son père, en janvier dernier, est venu complexifier les choses. Producteur laitier, ce dernier avoue ne plus avoir de temps. « Perdre un employé qui travaillait 70 h/semaine, du jour au lendemain sans t’y attendre, ça force à prendre des décisions. Si je ne peux pas servir la municipalité correctement dans ces circonstances, par manque de temps, je préfère me retirer », a-t-il confié. À son tour, il a mentionné que sa décision n’était pas motivée par un quelconque problème avec les autres élus de la Municipalité. « L’ambiance au conseil est super à l’heure actuelle », a-t-il déclaré.

Le maire, André Simard, dit avoir pris acte de ses deux démissions et comprendre les raisons personnelles derrière la décision de chacun d’entre eux. Il indiquait que le processus en vue de remplacer ces deux conseillers doit être enclenché sous peu et espérer davantage de candidatures féminines, en réponse à la critique de « boys club » adressée à l’endroit de son conseil, au lendemain de l’élection du 5 novembre.