Connaissez-vous la zec Chapais?

Connaissez-vous la zec Chapais?

Il y a quarante ans cette année, le ministre péquiste de l’époque Yves Duhaime démantelait les clubs privés pour créer les zones d’exploitation contrôlées. L’objectif derrière cette initiative était de rendre accessible environ 48 000 km2 de territoire réparti dans toutes les régions de la province aux québécois pour qu’ils puissent pratiquer la chasse, la pêche et des activités de plein-air à un coût abordable. Aujourd’hui, il existe 63 zecs au Québec dont l’une d’entre elles est située au Kamouraska. Il s’agit de la zec Chapais dont la gestion a été confiée depuis sa création à la Société de gestion de la faune de Kamouraska. D’une superficie de 388 km2, la zec Chapais est composée de 12 lacs dont 6 sont exploités pour la pêche. On retrouve également 6 rivières dont 5 sont également exploitées pour la pêche. Sur ce territoire, c’est la truite mouchetée qui y trône en reine absolue mise à part le lac Chaudière qui abrite une population d’omble chevalier. Ainsi, plus de 6000 truites mouchetées sont capturées annuellement sur l’ensemble du territoire dont le quota journalier a été établi à entre 5 et 15 truites par pêcheur dépendamment du lac choisi. Le lac Grosse truite pour ne nommer que celui-là porte bien son nom car il est le plan d’eau le plus prisé des pêcheurs en début de saison grâce justement à son fort potentiel de capturer des sujets de très belle taille. Ce lac est ouvert uniquement les samedi et dimanche depuis le  2 juin et ce, jusqu’à ce que le quota du lac soit atteint. Il est possible de récolter 5 truites par personne par jour sur ce lac. Un des lacs de la zec est uniquement réservé aux pêcheurs à la mouche. Il s’agit du lac Blanc qui est ouvert dès l’ouverture de la zec mais uniquement du vendredi au lundi inclusivement. Pour ce lac, le quota est de 10 truites par pêcheur.

Enfin, pour assurer une qualité de pêche tout au long de la saison, certains lacs bénéficient d’ensemencement. Cette année, les lacs ensemencés sont le lac Sainte-Anne, le lac du Président, l’étang de l’Écluse ainsi que l’étang de la Décharge.  Au niveau de la chasse à l’orignal, la saison 2017 s’est soldée par la récolte 132 bêtes. En plus de la chasse à l’orignal, il est possible de pratiquer la chasse à l’ours, au chevreuil et au petit gibier.

Sites de camping

Pour les amateurs de camping, deux sites de camping sont offerts sur le territoire de la zec. Au lac Ste-Anne, 59 emplacements sont disponibles tant pour de courts séjours que de façon saisonnière. On y retrouve les services d’eau courante (non potable), table à pique-nique, toilette sèche, abri communautaire ainsi qu’un quai et une station de vidange. Le deuxième site est situé au lac Chaudière. On y retrouve 15 emplacements qui offrent les services de table à pique-nique, un quai et toilette sèche. Les attraits naturels qui valent le détour sont principalement les chutes de la rivière Sainte-Anne, la pinède Chapais ainsi que la montagne de la tour à feu. Les zecs fêtent leur 40e anniversaire cette année et c’est l’occasion idéale de découvrir ou redécouvrir la zec Chapais qui représente un joyau du Kamouraska. Pour info : https://zecchapais.reseauzec.com/