Des chiffres à la hausse pour la Caisse de l’Anse

Des chiffres à la hausse pour la Caisse de l’Anse

Au terme de son exercice 2018, la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière affiche des excédents d’exploitation de 4 100 000 $, en hausse de 62,1 % par rapport à ceux de 2017.

Crédit photo : Courtoisie

Au terme de son exercice 2018, la Caisse Desjardins de l’Anse de La Pocatière affiche des excédents d’exploitation de 4 100 000 $, en hausse de 62,1 % par rapport à ceux de 2017. Son volume d’affaires a augmenté de 5,9 %, pour s’établir à 1 255 474 000 $. Ses excédents avant ristournes aux membres atteignent 7 084 000 $, soit une croissance de 98,9 %.

Ces résultats arrivent dans un contexte où des centres de services et des guichets ont fermé dans la dernière année.

« C’est sûr que lorsqu’on a revu notre réseau de distribution, il y a un coût moindre qui s’est fait sentir, mais ce n’est pas l’effet majeur », assure le directeur Gérald Bourgault.

Il parle plutôt de la hausse à trois reprises des taux d’intérêt en 2018, ce qui a amené des surplus. « Quand on regarde un peu plus en détail les résultats financiers, on va voir qu’au niveau des locaux, il y a une petite diminution, mais il y a des décisions qui ont été prises par rapport à un local qu’on louait à côté, qu’on ne loue pas. Au niveau de la main d’œuvre, il y a 200 000 $ de moins », ajoute M. Bourgault.  Dans ce dernier cas, c’est attribuable aux nouvelles façons de faire.

« C’est sûr que lorsqu’on a revu notre réseau de distribution, il y a un coût moindre qui s’est fait sentir, mais ce n’est pas l’effet majeur. » – Gérald Bourgault

« On a moins de transactions au guichet et au comptoir et plus d’automatisation. Aujourd’hui quelqu’un peut cotiser à son REER dans son salon. Il faut adapter notre structure organisationnelle ».

Grande nouveauté en 2019, un volet s’ajoute à la ristourne, soit la Ristourne produits. La ristourne traditionnelle était basée sur le volume d’affaires des membres avec la Caisse, soit principalement l’épargne et les prêts. Ce nouvel ajout vise à reconnaître aussi les relations d’affaires que les membres entretiennent avec les autres composantes de Desjardins, comme Desjardins Assurances.

Après plusieurs projets de rénovation, d’agrandissement, de déménagement, voire même de construction, la Caisse a une opportunité de relocaliser son équipe de conseillers dans une partie de l’édifice appartenant à Aventis, auparavant au Groupe coopératif Dynaco, qui devrait se concrétiser au courant de l’automne.

Comportant plusieurs avantages, le projet permettra, entre autres, à la Caisse de relocaliser son équipe de conseillers dans un environnement propice à des relations d’affaires professionnelles.

Il est à noter que la Caisse conserve son siège social dans l’immeuble actuel ainsi que l’ensemble de ses services courants, dont les services caissiers, les ouvertures de compte, les guichets automatiques ainsi que son équipe de direction.