Chantal Caron prépare un 2e film

Chantal Caron prépare un 2e film

JULIA PERRON LANGLOIS

SAINT-JEAN-PORT-JOLI – Forte du succès remporté par son 1er court métrage Glace, crevasse et dérive, tourné en 2013, Chantal Caron travaille avec son équipe à la préparation d’un 2e film.

De son titre provisoire Prendre le nord, ce film est « l’aboutissement de mon travail sur les oies blanches depuis 10 ans », explique la chorégraphe et directrice de la compagnie Fleuve Espace Danse. Le fleuve, la lutte des oies pour survivre, leur migration vers l’île Bylot, ont au fil des ans donné naissance aux créations Comme une odeur de varech, Île des ailes et 73° Nord.

Mme Caron ne sait pas encore quelle forme prendra ce film. Récemment, elle a profité du fait que la danseuse Emily Finkelstein Gagné soit enceinte de huit mois pour tourner des scènes mettant en lumière sa grossesse. « J’ai modifié mon scénario pour pouvoir la mettre en image », raconte Chantal Caron. 

Travail d’équipe

Coréalisatrice avec Albert Girard, Chantal Caron est aussi scénariste, chorégraphe et travaille à la postproduction. Pour elle, il était important de s’entourer d’une bonne équipe de professionnels. Outre M. Girard à la coréalisation, on retrouve, entre autres, Richard St-Pierre à la direction photo et Marilène Bastien aux costumes. Julia Perron-Langlois collabore aussi au projet. Sans oublier l’apport d’une quinzaine de bénévoles.

Les tournages ont lieu essentiellement dans l’estuaire sud du Saint-Laurent, les lieux que fréquentent les oies. On tentera aussi pour certains tournages de reproduire un paysage de toundra où vont nidifier les oies. Sept danseurs participeront au tournage du film. 

Quant aux délais de réalisation, ça dépend toujours du financement, note Chantal Caron. Le projet a bénéficié d’un budget de recherche du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.

Belle avenue pour la danse

« C’est vraiment une belle avenue pour faire connaître la danse et la région », lance Chantal Caron. Les gens d’autres pays sont emballés par l’exotisme et les grands espaces du Québec, a-t-elle pu observer.

En 2014, le San Fancisco Dance Film Festival 2014 (SFDFF) a remis son prix pour la meilleure vidéodanse de moins de 10 minutes à Glace, crevasse et dérive, de Chantal Caron. Il s’agit du plus prestigieux festival international consacré à la vidéodanse. Plus récemment, Mme Caron a remporté le Prix du CALQ – Œuvre de l’année en Chaudière-Appalaches pour ce même film. La remise du prix a eu lieu dans le cadre du Grand rendez-vous des arts en Chaudière-Appalaches.