Beau succès pour le Cabaret meurtre et mystères

Beau succès pour le Cabaret meurtre et mystères

Le Cercle des Laissés-pour-compte.

Crédit photo : Courtoisie

La Société du roman policier de Saint-Pacôme (SRPSP) est très heureuse de la participation au premier cabaret meurtre et mystères tenu le 27 avril dernier dans le cadre de la Saint-Polar. L’activité en était à sa première édition.

Selon Yvonne Tremblay, bénévole et responsable des communications au sein de la SRPSP, 140 billets ont trouvé preneur sur les 150 imprimés. « C’est un beau succès. Les gens présents ont bien apprécié la formule et l’événement nous a permis d’attirer des gens de l’extérieur de la région ou d’autres qui n’avaient pas l’habitude de participer à nos activités », indique-t-elle.

« C’est un beau succès. Les gens présents ont bien apprécié la formule et l’événement nous a permis d’attirer des gens de l’extérieur de la région ou d’autres qui n’avaient pas l’habitude de participer à nos activités. » – Yvonne Tremblay

Initié par Pierre Lévesque, membre du conseil d’administration et metteur en scène de la pièce, ce meurtre-mystère regroupait 11 comédiens de la région sous le nom de « Cercle des Laissés-pour-compte. » Les textes et une partie de la mise en scène étaient signés Claude Bois.

Saint-Polar

Outre le fait de souligner la Saint-Polar, le Cabaret se voulait principalement une activité de financement pour la SRPSP. « Depuis quelques années, les sources de financement sont moins nombreuses. Notre gala du roman policier amène quand même de l’eau au moulin, mais si on veut être en mesure de continuer à offrir des bourses aux auteurs, il faut être imaginatif pour trouver d’autres sources de financement », d’expliquer Yvonne Tremblay.

L’an prochain, la Société du roman policier compte bien célébrer de nouveau la Saint-Polar vers la fin du mois avril. Reste à savoir si l’activité prendra encore l’allure d’un Cabaret meurtre et mystères. « Les gens ont été nombreux à manifester leur désir d’assister à un autre meurte et mystères. Il n’en demeure pas moins que ça demande beaucoup d’organisation pour les bénévoles. La troupe de théâtre doit faire bilan de la présentation et le conseil d’administration de la SRPSP également. Une décision sera prise par la suite sur la forme que prendra l’activité de la Saint-Polar l’an prochain », de conclure Yvonne Tremblay.