Anthony Kavanagh comme au 7e art

Anthony Kavanagh comme au 7e art

Crédit photo : Courtoisie

De retour au Québec depuis plus d’un an, Anthony Kavanagh présentera son dernier spectacle Showman au public magnymontois, le samedi 15 décembre prochain. Plus personnel et plus philosophique, Showman se veut une incursion dans la vie du célèbre humoriste par une approche qui flirte avec le cinéma.

Faire quelque chose de différent. Après près de 30 ans de carrière, Anthony Kavanagh avait ce désir avec Showman. Un peu comme s’il était à l’heure des bilans, il avoue l’avoir bâti en fonction de ce qu’il a appris dans sa carrière, mais aussi autour de lui, le vrai Anthony Kavanagh du quotidien, que le public connaît moins, mais que sa femme et ses amis côtoient. « Je dirais que je donne 50 % de ce à quoi le public s’attend de moi, et pour le reste, je le prends par la main pour lui montrer la nouvelle direction que j’ai choisi d’adopter », mentionne-t-il.

Même s’il a toujours le goût du risque, la sagesse et l’expérience des années lui dicte de le faire avec prudence. Dans Showman, il y va donc de numéros à l’apparence philosophique, mais où l’humour n’est jamais bien loin. « Si je me permets d’être sérieux 30 secondes, c’est pour mieux faire rire durant 5 minutes », avoue-t-il.

L’ensemble du spectacle, quant à lui, est livré d’une façon plutôt cinématographique avec un rythme soutenu, où tous les numéros s’imbriquent les uns dans les autres en respectant le fil conducteur de l’histoire. « C’est une approche différente. Dans le passé, j’avais toujours des numéros interchangeables que j’abandonnais certains soirs ou que je déplaçais ailleurs dans le spectacle lors d’autres représentations. Là il y un début et une fin qui sont clairement définis », reconnaît-il.

Voyez Showman – Il était une fois Anthony Kavanagh à la Salle Edwin-Bélanger de Montmagny. Billets en vente sur adls.ca et au 1 866 641-5799.