Syndrome de Gilles de la Tourette : une activité de sensibilisation pour un garçon de 10 ans

Syndrome de Gilles de la Tourette : une activité de sensibilisation pour un garçon de 10 ans

Étienne Miville

Crédit photo : Courtoisie

Une activité de sensibilisation au Syndrome de Gilles de la Tourette s’est tenue dernièrement à L’Islet, en présence d’Étienne Miville, un garçon de 10 ans atteint de ce handicap imprévisible et invisible.

C’est à l’âge de sept ans que les symptômes du syndrome dont Étienne est atteint sont apparus. Il a commencé à être désorganisé en classe et à faire des grosses crises de colère. « Les tics ont embarqué, il faisait des mouvements qu’il ne contrôlait pas », raconte sa mère Dany Fortin.

Pour alléger son quotidien, sa famille fait de la prévention auprès de ses proches, camarades de classe et même récemment à la salle municipale de L’Islet.

« Étienne aime le motocross, la course à pied, les airsofts, l’ordinateur et la peinture. Lors de ces activités, qui sont d’un grand intérêt pour lui, les tics de son syndrome prennent congé », ajoute sa maman.

Comme son handicap est parfois invisible et très imprévisible, le fait que ses proches connaissent sa condition et en sachent plus sur le pourquoi il fait des gestes incontrôlés ou fait des bruits d’animaux, l’aide à aller de l’avant. Étienne manque aussi d’inhibition et est obsessif compulsif.

Lors de la soirée de sensibilisation le 27 mai, l’histoire d’Étienne a été racontée et deux groupes de musique ont fait danser les invités. Des profits de 1230 $ amassés seront remis à la Fondation Maurice Tanguay, dont Étienne et sa famille ont bénéficié.

D’ici là, la famille et le garçon prennent les années une à la fois. L’objectif est qu’il réussisse son secondaire dans sa classe adaptée.