«Réflexion additionnelle» concernant le Centre d’hébergement d’Anjou

«Réflexion additionnelle» concernant le Centre d’hébergement d’Anjou

Le CISSS a affirmé qu’une réflexion additionnelle serait effectuée ce printemps, dans le but de considérer l’éventualité de demander une possible dérogation au ministère de la Santé, pour que le nom de D’Anjou demeure.

Crédit photo : Archives Le Placoteux

La Municipalité de Saint-Pacôme, qui s’est opposée par voie de résolution à ce que le Centre d’hébergement d’Anjou devienne le Centre d’hébergement de Saint-Pacôme, a eu des nouvelles du CISSS du Bas-Saint-Laurent à ce sujet.

Le CISSS a affirmé qu’une réflexion additionnelle serait effectuée ce printemps, dans le but de considérer l’éventualité de demander une possible dérogation au ministère de la Santé, pour que le nom de D’Anjou demeure.

La famille et la Municipalité s’étaient vivement opposées à ce que le centre d’hébergement, dont l’origine est associée à madame Rachel D’Anjou, ne porte plus son nom.