Quatre endroits pour pratiquer la pêche dans le Kamouraska

Quatre endroits pour pratiquer la pêche dans le Kamouraska

Le Kamouraska propose plusieurs endroits pour pratiquer la pêche à la truite.

Crédit photo : Louis Turbide

La pêche à la truite est une activité très populaire dans la région, mais plusieurs pêcheurs pratiquent cette activité en dehors du territoire du Kamouraska. Pourtant il existe quelques destinations dans la région où il est même possible de pratiquer la pêche quotidienne. Cette semaine, j’ai décidé de vous présenter des endroits à proximité de chez vous qui méritent d’y faire un détour.

Située à proximité de la municipalité de Mont-Carmel et d’une superficie de 388 km2, la Zec Chapais offre 6 lacs et 5 rivières qui sont exploités pour la pêche sportive. Vous pouvez y pêcher avec votre embarcation personnelle ou en louer une sur place. Contrairement à la croyance populaire, il est possible de pratiquer la pêche quotidienne sur la Zec sans être membre de celle-ci. En fait, il en coûte 26,75$ (+ taxes) par jour pour pêcher la truite sur la Zec. Si vous désirez louer une embarcation, il en coûte 26,09$ (+ taxes). Vous pouvez accéder à la Zec via 2 postes d’accueil. Celui du lac Sainte-Anne est accessible à partir de Ste-Perpétue alors que le poste d’accueil de St-Omer est situé à proximité du village du même nom.

Pour informations : https://zecchapais.reseauzec.com.

Pourvoirie des Trois lacs

Située à 23 km au sud de St-Pascal, la pourvoirie des Trois lacs offre, comme son nom le dit, 3 lacs pour la pêche sportive soit les lacs Lapointe, Aux loutres et De la Couronne. La truite mouchetée est l’espèce vedette à la pourvoirie. Plusieurs forfaits tant en hébergement qu’à la pêche quotidienne sont offerts. Concernant la pêche quotidienne, il est possible de taquiner la truite en rivière moyennant un déboursé de 25,12$ (taxes incluses). En lac, il en coûte 61,40$ (taxes incluses) et à ce prix, cela inclut l’embarcation.

Pour informations : http://www.pourvoiriedestroislacs.com/.

Pourvoirie Baronnie Kamouraska

Ce territoire est niché au cœur des Appalaches, proche du Lac de l’Est, à 2 kilomètres de la frontière du Maine, à 20 kilomètres de l’autoroute 20 Est, entre La Pocatière et Rivière-du-Loup. Le site principal est situé en altitude à plus de 550 mètres, entouré de petites montagnes qui abritent un refuge biologique. Il couvre une superficie accessible de 656,2 km2, dont 65,2 km2 à droits exclusifs de pêche, de chasse et de trappage. On retrouve 5 lacs sur le territoire. Il en coûte 65 $ (+ taxes) et à ce prix, cela inclut l’embarcation.

Pour informations : http://www.lacvictor.com/.

Société de gestion de la rivière Ouelle

D’une longueur de 76 kilomètres dont 26 kilomètres sont ouverts à la pêche, la rivière Ouelle compte 19 fosses dont deux à accès contingentés (8 perches). La pêche au saumon s’y pratique à gué du 15 juin au 31 août inclusivement. La Société de Gestion de la rivière Ouelle (SGRO) est l’organisme sans but lucratif qui gère l’activité de la pêche sur la rivière Ouelle. La SGRO rend accessible la rivière aux pêcheurs et aux randonneurs en aménageant diverses infrastructures et sentiers. Plusieurs forfaits très abordables sont offerts tant aux membres qu’aux non-membres pour pratiquer la pêche au saumon ou même à la truite.

Pour information : http://www.st-pacome.ca/societe-de-gestion-de-la-riviere-ouelle/.