Pluie de bonnes nouvelles pour la Salle André-Gagnon

Pluie de bonnes nouvelles pour la Salle André-Gagnon

La Salle André-Gagnon veut continuer d’offrir des spectacles au jeune public.

Crédit photo : Spectacle Petit voilier

La Salle André-Gagnon voit son budget de fonctionnement augmenter grâce à la subvention qu’elle reçoit du Conseil des arts et des lettres du Québec. Cette nouvelle réjouit la directrice générale de la corporation, Doris Ouellet, qui désire poursuivre le déploiement d’un projet jeune public sur le territoire de la MRC du Kamouraska.

En poste à la Salle André-Gagnon depuis 15 ans, Doris Ouellet ne se souvient pas la dernière fois où autant de bonnes nouvelles ont concerné la Corporation.

Récemment, elle apprenait que l’organisation allait bénéficier d’une augmentation de sa subvention au fonctionnement offerte par le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) de l’ordre de 47 %. « C’est une augmentation qui est accordée pour les quatre prochaines années. Y’a pas de doutes, ça nous donne de l’air », s’est-elle réjoui.

C’est une augmentation qui est accordée pour les quatre prochaines années. Y’a pas de doutes, ça nous donne de l’air.

Pour Doris Ouellet, cette augmentation est d’autant plus appréciée, car elle serait de loin supérieure à celles octroyées aux autres salles de spectacles en province, dont la moyenne serait un peu moins de 10 %, selon elle.

De plus, elle se disait très heureuse de l’évaluation positive de la Corporation qui accompagnait cette subvention. « On a vanté les mérites de notre programmation, qu’on dit de qualité et bien équilibrée, entre le risque artistique et l’accessibilité des œuvres », confiait-elle.

Jeune public

En plus de cette augmentation au budget de fonctionnement de la Corporation, la Salle André-Gagnon a bénéficié d’une autre subvention provenant du CALQ, s’élevant à 35 000 $, en appui à des projets de développement auprès du jeune public.

Depuis trois ans, en partenariat avec COSMOSS Kamouraska, des mini-tournées se déplacent à Saint-Alexandre, Saint-Pascal et La Pocatière pour initier la clientèle d’âge CPE à l’univers du spectacle. « Une partie du montant doit servir à poursuivre ces mini-tournées au Kamouraska pour les trois prochaines années et de maintenir l’entrée gratuite aux enfants et leurs accompagnateurs », d’expliquer Doris Ouellet.

Excellent début de saison

Au-delà de ces bonnes nouvelles financières, la Salle André-Gagnon connaît un excellent début de saison avec les spectacles de sa programmation régulière. L’humoriste Pierre Hébert, présenté en formule demi-salle, a affiché complet, la pièce de théâtre Baby-sitter et Albert Millaire ont attiré plus de 200 spectateurs et la mini-tournée du spectacle Petit voilier a fait salle comble à La Pocatière et Saint-Pascal avec 80 personnes et 70 à Saint-Alexandre.

« Si on prend tout ça ensemble et qu’on y ajoute notre nouveau partenariat avec Ixworth, on peut dire que la Salle André-Gagnon n’a jamais autant été en vie qu’à l’heure actuelle », de conclure Doris Ouellet.

À lire également : Début prometteur pour les spectacles d’été au Chalet d’Ixworth