MRC de L’Islet : Québec donne son aval à trois projets d’aqueduc et d’égout

MRC de L’Islet : Québec donne son aval à trois projets d’aqueduc et d’égout

MM. André Caron, maire de L’Islet, Norbert Morin, député de Côte-du-Sud, Jean-Pierre Dubé, maire de Saint-Jean-Port-Joli et Pierre Harton, conseiller municipal à Sainte-Perpétue.

Crédit photo : Maurice Gagnon

Toutes les ficelles sont attachées et les travaux du réseau d’aqueduc et d’égout sur le chemin des Pionniers Est pourront enfin commencer en mai prochain. Des travaux seront aussi réalisés à Saint-Jean-Port-Joli et Sainte-Perpétue avec l’annonce, vendredi dernier, par le député Norbert Morin, d’une aide financière du gouvernement du Québec de 1,7 M$ pour ces trois projets.

Le projet de L’Islet représente un coût total de 4,3 M$. Québec investira 999 900 $ pour sa réalisation. La contribution fédérale se chiffre, elle, à 1,515 M$.

Le maire de L’Islet, monsieur André Caron, a brièvement rappelé que les démarches pour la prolongation du réseau d’aqueduc ont commencé en 2003. Il a salué le travail des différentes administrations municipales qui ont fait de ce dossier une priorité et celui des membres du bureau du député, Norbert Morin. Quelque 120 résidences seront touchées par ce projet sur le territoire de L’Islet et d’une partie de Saint-Jean-Port-Joli.

Deux autres projets

Plus spécifiquement pour Saint-Jean-Port-Joli, monsieur Morin a annoncé une subvention de 590 334 $ pour le renouvellement des conduites d’eau des rues Verreault et Fournier. Le fédéral y contribue pour 894 446 $. Au total, le projet est évalué à 3,4 M$.

Norbert Morin a aussi confirmé une aide de son gouvernement pour le renouvellement de conduites d’aqueduc et d’égout dans le secteur de la rue Morneau à Sainte-Perpétue. Il s’agit d’un projet estimé à près de 600 000 $ pour lequel Québec s’engage pour une somme de 188 468 $ et Ottawa pour un montant de 285 557 $.

Ces investissements permettront aux citoyens de ces trois municipalités d’avoir de meilleures infrastructures d’eau potable et d’eaux usées, a mentionné le député Norbert Morin.