Des maisons championnes en matière d’environnement

Des maisons championnes en matière d’environnement

Exemple de construction Ultima Éco.

Crédit photo : Courtoisie

Conçues à L’Islet dans l’atelier de Linéaire-Design, les maisons Ultima Éco se distinguent par l’utilisation pratiquement exclusive du bois et par une approche de conception zéro déchet développée au fil du temps. Avec plus d’une soixantaine de constructions à son actif en dix ans, l’entreprise ne cesse d’évoluer et de peaufiner ses techniques afin de maintenir son impact minimal sur l’environnement.

Les maisons Ultima Éco sont le fruit d’une idée développée au fil du temps par les frères Dominique et Samuel Pépin-Guay, propriétaires de l’entreprise Linéaire-Design. Spécialisés en charpentes de bois massif et dans l’écoconstruction, ils ont développé leurs produits à partir de l’expérience qu’ils ont acquise en travaillant à la restauration de bâtiments anciens. « On a eu la chance d’observer comment c’était fait à l’époque et on s’est aperçu que c’était possible de démonter de vieilles maisons et de les remonter ailleurs si on le désirait », d’expliquer Samuel.

Gypse, colle, uréthane, la liste des matériaux à usage définitif et non réutilisable est longue de nos jours. C’est ce que Samuel et son frère ont voulu contourner en développant le concept des maisons Ultima Éco. « Tous les matériaux utilisés sont sains et durables et peuvent être facilement réutilisés en fin de vie. C’est loin d’être le cas des maisons standards construites aujourd’hui », d’ajouter Samuel Pépin-Guay.

Championne de l’environnement

Pour en arriver à des maisons championnes en matière d’environnement, Ultima Éco optimise ses méthodes de travail en atelier comme sur le chantier pour éviter de produire trop de déchets. Ainsi, tous les résidus de bois seront réutilisés pour chauffer l’atelier ou pour fabriquer des petites pièces nécessaires au projet. Sur le chantier, la structure livrée sera préfabriquée, tout comme les panneaux, afin de maximiser le minimum de pertes.

De plus, la bonne conservation des matériaux qui composent les constructions est assurée par une haute efficacité énergétique du bâtiment et une isolation perspirante. « C’est comme si l’enveloppe du bâtiment agissait comme un manteau “Gote-Tex”. C’est-à-dire que l’isolation permet un meilleur contrôle de l’humidité, ce qui assure une durabilité accrue à la maison », de préciser Samuel.

Enfin, toutes les maisons permettent également l’intégration de systèmes fonctionnant aux énergies renouvelables, comme un chauffage géothermique, un plancher radiant, un système électrique autonome, etc.

Maison évolutive

En 10 ans, l’entreprise, qui embauche de sept à dix employés selon les périodes de l’année, a réalisé près d’une soixantaine de ces constructions, dans la région et ailleurs au Québec. Depuis un an, les frères Pépin-Guay travaillent à faire connaître davantage leur produit, qui s’inscrit parfaitement dans l’ère du temps et qu’ils considèrent comme évolutif. « C’est un concept qu’on a peaufiné au fil du temps et qui peut encore être bonifié en fonction des matériaux et de l’évolution du marché en matière de construction écoénergétique. »