L’avenir de la Station plein air entre les mains de la MRC

L’avenir de la Station plein air entre les mains de la MRC

L’avenir de la Station plein air est entre les mains de la MRC de Kamouraska.

Crédit photo : Maxime Paradis

La Municipalité de Saint-Pacôme fait appel au Kamouraska pour décider de l’avenir de la Station plein air, en attente d’une relance depuis sa fermeture en 2013. Selon la mairesse de Saint-Pacôme, Nathalie Lévesque, la Municipalité n’est pas assez solide financièrement pour maintenir ouverte une infrastructure de la sorte.

Déjà, à l’intérieur du communiqué de presse annonçant qu’elle ne se solliciterait pas de second mandat à la mairie de Saint-Pacôme, Nathalie Lévesque avait mentionné espérer une relance de la Station plein air, mais que cette décision devait être « supralocale ».

Notre décision à Saint-Pacôme elle est prise, on ne peut pas aller plus loin que ça. Une petite municipalité comme nous ne peut pas soutenir à elle seule une infrastructure de cette ampleur-là.

En entrevue à la radio CHOX-FM de La Pocatière, Mme Lévesque a été plus précise. « On a demandé l’aide de la MRC. Ça sera à eux de se pencher et d’analyser tout ça. »

En réponse à l’animateur Michel Harvey qui lui a demandé si c’était donc la MRC qui allait prendre la décision en ce qui concerne l’avenir de l’infrastructure, Mme Lévesque a répondu ceci : « Notre décision à Saint-Pacôme elle est prise, on ne peut pas aller plus loin que ça. Une petite municipalité comme nous ne peut pas soutenir à elle seule une infrastructure de cette ampleur-là. »

Rappelons que la Municipalité de Saint-Pacôme avait repris les actifs de la Station plein air en décembre dernier, après avoir résilié le bail de l’OBNL qui en faisait la gestion, devant son incapacité à respecter ses obligations financières depuis plus d’un an.