Glissez-déposez ce lien sur l'icône "Maison" de votre naviguateur.
[Fermer]
Journal en ligne

Version du 29 octobre 2014

À lire en ligneLe journal en ligne

Liste de diffusion

Abonnez-vous gratuitement à l'infolettre quotidienne

Membre de :

Hebdos Québec
Réseau Sélect
CHOX TVCK
InfoDimanche

1 janvier 2014 à 00h00

Patrimoine et archéologie : Le berceau de Montmagny révélé

Patrick Morency est responsable des fouilles au Service de la Culture de Montmagny.

Patrick Morency est responsable des fouilles au Service de la Culture de Montmagny.
Photo: Virginie Guibert

Patrick Morency est responsable des fouilles au Service de la Culture de Montmagny.
Photo: Virginie Guibert

MONTMAGNY - Bien que fondée en 1646, Montmagny ne se développa pas avant la fin des années 1660. Le bourg principal se nommait Pointe-à-Lacaille. Le cœur de ce village était alors situé au bord du fleuve, en arrière de l'actuel concessionnaire Mazda, à environ trois kilomètres de l'église actuelle. L'endroit a été officiellement abandonné en 1771, à cause de l'érosion des berges. Aujourd'hui, ce qu'il reste de l'église du berceau de Montmagny git sur la batture du fleuve. Mais, il y a néanmoins des vestiges mis à jour lors de fouilles organisées par la Ville, dont Patrick Morency, coordonnateur du service de la culture à la ville de Montmagny, nous a parlé.

« En 2007, l'archéologue Richard Lavoie a réalisé une étude de potentiel archéologique. Il avait mis en évidence des secteurs à haut potentiel de fouilles, notamment en faisant la collecte d'informations auprès des Anciens », explique Patrick Morency.

L'étude avait révélé que des vestiges du presbytère de Pointe-à-Lacaille pourraient se trouver sur un petit promontoire, près du fleuve et de l'embouchure de la rivière à Lacaille. En 2008, avec l'accord du propriétaire terrien, des sondages archéologiques sont effectués dans le secteur. Les archéologues Louis-Philippe Picard et Richard Lavoie trouvent alors des sections des murs de fondation du presbytère. Au fil des ans, ce site s'est avéré d'une grande richesse pour l'histoire de Montmagny.

La dernière découverte, surprenante, a été celle des traces d'une habitation construite avec des pieux, en dessous de la maison du curé, et plus ancienne que celle-ci. Tous les éléments recueillis sont l'occasion d'en apprendre plus sur la vie des premiers colons de Montmagny.


Le site archéologique à Pointe-à-Lacaille
Photo  : R. Lavoie

Programme de fouilles unique

« Nous sommes l'une des rares municipalités québécoises à avoir un programme spécifique dédié au patrimoine et à l'archéologie. Dans les autres municipalités, les fouilles sont souvent préventives, effectuées avant de construire une infrastructure, pour vérifier qu'il n'y a pas de vestiges archéologiques. À Montmagny, c'est vraiment par intérêt historique. Le patrimoine, ça intéresse beaucoup les gens, toutes générations confondues », d’ajouter M. Morency.

Grâce à une entente avec le ministère de la Culture et des Communications, un programme de fouilles est élaboré pour trois ans. La deuxième entente, commencée en 2013, permet de financer une grande partie des fouilles archéologiques.


Photo satellite des sites du presbytère (CfEp-5) et de la maison Bélanger (CfEp-6).
(Photo Google/Louis-Philippe Picard)

Que faire avec le berceau de Montmagny?

À l'achat du terrain attenant à celui où se trouvent les vestiges du presbytère, la Ville de Montmagny avait envisagé de faire un parc des « familles souches ». Est-ce que ce projet est toujours sur la table? « Nous voulons mettre en valeur ce secteur, car c'est un site très riche. Un village du Régime français abandonné c'est un fait unique au Québec. Mais quand et comment? On ne sait pas encore. C'est dans les carnets, mais ce n'est pas une priorité. On va y aller petit pas par petit pas », relate Patrick Morency.

Il parle de développer l'accès au fleuve. Il y aurait la possibilité de faire une piste cyclable, qui partirait du terrain proche des champs d'épuration pour passer par le berceau de Montmagny et pourrait rejoindre la piste cyclable de la route verte (route 132).

Sur les lieux mêmes du berceau, « il pourrait y avoir quelques tables à pique-nique, des panneaux explicatifs, des monuments des familles souches et faire de l'interprétation des fouilles archéologiques », mentionne-t-il, ajoutant  : « Il y a un potentiel au niveau des loisirs. On regarde pour faire un camp aventure là-bas, pourquoi pas autour de l'archéologie de la Nouvelle-France et des Amérindiens ».


Vestiges d'une maison ancienne sous le presbytère. (Photo : Coll. Ville de Montmagny)

Artéfacts

Durant l'été 2013, les fouilles ont eu lieu plus à l'ouest, à la maison Bélanger. Ce site se trouve près du fleuve, au bout de l'une des terres agricoles du secteur de l'hôpital. Il s'agit d'une grande maison (21 m par 10,5 m), dont les fondations sont restées en partie visibles, parfois simplement recouvertes de mousses et de branchages. Elle aurait été habitée par des gens aisés selon les artéfacts retrouvés.

L'été dernier, un artéfact a piqué la curiosité de l'équipe d'archéologues. En effet, une pointe de baïonnette, éventuellement un premier artéfact de facture anglaise retrouvé à Montmagny, a été mise au jour. Non loin, une balle de plomb partiellement aplatie, suggérant un impact. Peut-être des objets de la Conquête anglaise. Il y a également des traces d'incendie sur les fondations. Les archéologues en sont encore au stade des analyses et les résultats seront bientôt présentés.


Pointe de baïonnette et projectile. (Photo : Coll. Ville de Montmagny)

Pointe de flèche ancienne

Dans un autre secteur, celui dit « du Bassin », près de chutes de la rivière du Sud, M. René Journault a découvert, par hasard dans son jardin, une pointe de flèche en chert Onondaga (sorte de roche siliceuse du sud de l'Ontario), vieille de 4 000 à 5 000 ans.

Dans le même secteur, d'autres pointes de flèches ont été retrouvées, certaines datant de 2 400 ans. À Pointe-à-Lacaille les archéologues ont aussi découvert des artefacts amérindiens anciens. Il ne fait nul doute que Montmagny est une ville propice aux découvertes archéologiques et qu'il reste encore du travail à faire.

plus de nouvelles plus de nouvelles




Vos commentaires sur cet article

0 commentaires / Ajouter un commentaire

Faites-nous part d'une nouvelle

Nuageux

Conditions actuelles

La Pocatière

3 °C