Fil Rouge déroule sa ficelle jusqu’à La Pocatière

Fil Rouge déroule sa ficelle jusqu’à La Pocatière

Daniel Chabot, directeur général de Ville La Pocatière, Sylvain Hudon, maire de La Pocatière, Nathalie Lévesque, mairesse de Saint-Pacôme, et Louis-Georges Simard, maire de Rivière-Ouelle, ont déroulé le fil rouge qui unit leurs municipalités.

Crédit photo : Maxime Paradis

Le Fil Rouge ajoute La Pocatière à son circuit régional. Le 13 juillet dernier, c’est sept nouveaux panneaux racontant l’histoire de la ville qui ont été inaugurés et qui sont venus s’ajouter aux 31 autres déjà installés dans les municipalités de Rivière-Ouelle et de Saint-Pacôme.

Présenté à la Ville de La Pocatière en décembre 2015, le projet Fil Rouge a immédiatement séduit la direction et les élus, d’indiquer le directeur général de la ville, M. Daniel Chabot. « On a trouvé que c’était un projet très bien ficelé et de qualité », mentionnait-il.

Inauguré le 13 juillet dernier, le nouveau parcours raconte notamment l’histoire éducationnelle, industrielle et commerciale de La Pocatière, tous des secteurs chers à la ville. Ces panneaux historiques se retrouvent à la maison touristique régionale (bord du fleuve), le Collège, l’ITA, le Domaine Angélique, la Cathédrale, la 4e avenue et le Centre Bombardier. « Le projet fait la démonstration que l’histoire de La Pocatière est riche et volumineuse », d’ajouter le directeur général.

Enrichi d’une expérience de baladodiffusion via l’application BaladoDécouverte, le Fil Rouge pocatois propose également sept récits de l’histoire des lieux à écouter pendant leur découverte, ou après. « Ça vaut la peine d’emprunter une tablette numérique ou un téléphone intelligent à un de vos proches pour faire la balado-découverte. C’est un plus », d’expliquer Daniel Chabot.

Le projet fait la démonstration que l’histoire de La Pocatière est riche et volumineuse.

Intérêt grandissant

Inauguré à l’été 2015 à Rivière-Ouelle et Saint-Pacôme, le circuit Fil Rouge n’a cessé de susciter l’intérêt depuis. L’utilisation de l’application BaladoDécouverte qui permet l’écoute d’informations complémentaires à celle diffusée sur les panneaux serait en augmentation constante depuis le début du projet. « Quand on a développé Fil Rouge, on pensait principalement aux jeunes. On voulait des panneaux attractifs pour qu’ils ne soient pas rebutés par l’histoire. Aujourd’hui, on se rend compte qu’ils sont les principaux utilisateurs, entre autres de la baladodiffusion », de déclarer Mme Doris Girard, présidente de la Corporation Fil Rouge.

À Saint-Pacôme, l’intérêt est tel que deux nouveaux panneaux ont été ajoutés au circuit cet été, portant le total à 19. À La Pocatière, où l’implantation du circuit a coûté plus de 25 000 $, selon le directeur général de la ville, on ne ferme pas la porte à le bonifier dans le futur. « On va commencer par absorber cette première phase, mais il y a clairement un potentiel pour d’autres panneaux », de conclure le maire, Sylvain Hudon.