Éducateur canin Québec vous conseillera sur Le Placoteux.com

Éducateur canin Québec vous conseillera sur Le Placoteux.com

Arnaud Wery et son chien.

Crédit photo : Maxime Paradis

Je suis très heureux de pouvoir vous annoncer notre nouvelle chronique sur le comportement canin. Mais pour commencer, j’aimerais me présenter.

Je m’appelle Arnaud Wery, propriétaire d’Éducateur canin Québec, entreprise fondée en 2014. Nos locaux sont situés au 222 route 230 à La Pocatière.

Nous vous proposons plusieurs activités : maternelle pour chiots, éducation canine, sports canins (agilité, obéissance, ring français, recherche, pistage, etc.), évaluations et résolution de troubles du comportement, formation de chiens d’utilité (recherche, pistage, chiens de sécurité), conseil en nutrition, vente et livraison de croquettes. Notre parcours d’agilité est ouvert 24 h par jour.

Nous tenons également des ateliers prévention de la morsure dans les écoles, camps de jour, etc.
Depuis 2015, je développe des formations canines pour le Centre de formation professionnelle Fierbourg de la Commission scolaire des Premières Seigneuries. » J’y donne également des formations toute l’année. Français d’origine, avec ma conjointe nous avions déjà un centre canin, jusqu’à notre arrivée au Québec, en 2014.

Les sujets

La première chronique, en avril, s’intitulera « Choisir son chiot ». Vous aurez un portrait des bonnes questions à vous poser afin de choisir la race qui vous convient, combien il vous en coûtera annuellement, comment reconnaître un bon élevage, etc.

En mai, je vous parlerai de la socialisation du chiot, l’étape la plus importante dans la vie d’un chien (de 0 à 4 mois). Elle est déterminante pour les 12 prochaines années à venir.

En juin, je vous expliquerai les besoins du chien, alors qu’en juillet, nous regarderons ce qui peut pousser un chien à mordre.

De plus, lors des chroniques, je répondrai à l’occasion à vos questions que je vous invite à me faire parvenir par courriel : contact@educateur-canin-quebec.com

Partager ma passion, en vous informant, voilà un bon début de sensibilisation.