Des portes s’ouvrent pour le Station plein air Saint-Pacôme

Des portes s’ouvrent pour le Station plein air Saint-Pacôme

La Station plein air.

Crédit photo : Archives Le Placoteux

La mairesse de Saint-Pacôme rapporte des nouvelles positives d’une rencontre avec des gens du ministère du Tourisme tenue à Québec, jeudi matin. La municipalité, qui tient maintenant les rênes de la relance de la station, mais pas à n’importe quel prix, a senti une grande ouverture.

La Station est fermée depuis trois ans. La municipalité a repris les actifs et les dettes qui venaient avec il y a quelques semaines. La dette de près de 300 000 $ se paye actuellement avec les 40 000 $ par année que Saint-Pacôme donnait à la Station pour son roulement.

L’entretien et les coûts, tels Hydro-Québec et les assurances, se payent de leur côté avec les 26 000 $ de la MRC et les 11 000 $ de l’antenne Vidéotron, entre autres.

La mise à niveau nécessaire pour une réouverture est estimée à près de 800 000 $. 290 000 $ proviendront d’une subvention du gouvernement du Québec et déjà 450 000 $ sur cinq ans ont été amassés dans le milieu. Le manque de liquidités n’a toutefois pas permis d’aller de l’avant cette année, malgré les sommes amassées et promises.

Aussi, dans cette réfection, on n’incluait pas la réfection de la ligne d’eau qui part de la rivière Ouelle jusqu’aux canons à neige du centre de ski et qui présente des fuites. « On ne l’avait pas mis dans les premiers projets parce que ce n’était pas admissible. Ce qu’on essaie de faire, c’est protéger la première subvention (de 290 000 $) pour le T-bar, l’éclairage, l’affichage et le tapis magique, et voir avec le ministère du Tourisme pour attacher un autre projet, dans un autre programme, qui inclurait la mise à niveau de la ligne d’eau », nous apprend la mairesse Nathalie Lévesque, qui voit d’un bon œil ces dernières avancées.

Par ailleurs, précisons que lors de l’AGA de la Station plein air de Saint-Pacôme tenue le 18 avril, il a été possible d’apprendre que la dernière année avait permis un excédent de près de 9000 $ et que la dette à long terme était maintenant de 257 000 $.