Bonheur en jeux remet ses réalisations à Hop! La vie!

Bonheur en jeux remet ses réalisations à Hop! La vie!

Bonheur en jeux a remis ses conceptions à l’organisme Hop! La vie! du Sud de L’Islet.

Crédit photo : Maxime Paradis

La classe en adaptation scolaire de l’École secondaire La Rencontre de Saint-Pamphile a remis ses jeux grands formats à l’organisme Hop! La vie! du Sud de L’Islet, le 16 mai dernier, lors d’un après-midi intergénérationnel tenu dans les locaux de l’école. Intitulé Bonheur en jeux, ce projet, qui est devenu une coopérative, a récolté plusieurs prix dans des concours prestigieux au cours des derniers mois, avant de connaître son aboutissement.

C’est à l’initiative de Karina Bilodeau, enseignante en adaptation scolaire que le projet Bonheur en jeux a vu le jour. Lors d’une communication avec la coordonnatrice de l’organisme Hop! La vie! du Sud de L’Islet, Johanne Godbout, l’idée de tenir une journée intergénérationnelle a été proposée. Le projet Bonheur en jeux s’est imposé par la suite. «Après avoir rencontré les membres de l’organisme, on s’est dit qu’on allait faire des jeux grands formats pour les aînés et qu’on les remettrait à Hop! La vie! une fois qu’ils seraient terminés», d’expliquer Karina Bilodeau.

Pour Johanne Godbout, l’idée a été très bien accueillie, puisque l’organisme Hop! La vie! du Sud de L’Islet travaille depuis près de 20 ans à briser l’isolement auprès des aînés et des personnes seules. «On essaie de créer des occasions de rencontre sous forme de loisirs. Quoi de mieux que le jeu pour créer des liens entre les gens», mentionnait-elle.

Coopérative

Avant de débuter la conception des jeux, Karina Bilodeau et ses 11 élèves ont choisi de structurer Bonheur en jeux en coopérative. Marketing, ressources humaines, finance et production, tous les départements avaient leur tâche. Mais ce n’est qu’en janvier que la conception des jeux a réellement commencé. Elle s’est échelonnée jusqu’en mars à raison d’un jeu par mois. Ainsi ont été conçus le tic-tac-toe géant, le jeu de poches et le jeu de dames sur table pliante. «Les élèves ont tout fait, de la conception à l’esthétique», de préciser Mme Bilodeau.

Entre temps, le projet a même récolté quatre prix d’entrepreneuriat à l’échelle régionale et provinciale, tous accompagnés de bourses. «Les bourses vont permettre aux élèves de s’offrir une sortie scolaire de fin d’années en juin prochain», d’ajouter l’enseignante.

La suite

Constituée en coopérative, Bonheur en jeux se poursuivra l’an prochain à l’École secondaire La Rencontre. «Le public et les jeux restent à déterminer, mais on veut que la coopérative perdure dans le temps», d’indiquer Karina.

De son côté, l’organisme Hop! La vie! du Sud de L’Islet s’engage à prêter les jeux réalisés cette année afin que le plus d’aînés possibles puissent y avoir accès. «Les jeux seront en permanence à la Maison de la famille, mais nous sommes très ouverts à les faire circuler pour ceux et celles qui en feront la demande», de conclure Johanne Godbout.