Alexandre Poulin bientôt à Montmagny

Alexandre Poulin bientôt à Montmagny

Alexandre Poulin sera bientôt à Montmagny.

Crédit photo : site Internet de l’artiste

Alexandre Poulin sera à Montmagny le samedi 16 septembre, 20 h, à la Salle Promutuel Assurance, pour y présenter son spectacle Les temps sauvages.

L’auteur-compositeur-interprète reprend dans ce nouveau spectacle un concept qui lui colle très bien à la peau, celui de l’alternance entre les chansons et les monologues. En entrevue téléphonique, il dit récolter ces histoires ici et là, au fil de ses rencontres. Certaines sont inventées, mais toutes partent d’un fait vérédicte. Il les assemble comme des morceaux de puzzle de façon à conserver la cohérence du spectacle.

Avant d’être chanteur, Alexandre Poulin a été professeur de français et d’histoire, ce qui influence son écriture. Il a tout de même choisi d’écrire dans un français familier pour ne pas s’éloigner du propos. Il accorde beaucoup d’importance au texte, plus parfois qu’à la mélodie. Son but est que les deux fassent une sorte d’amalgame, que l’un ne puisse pas vivre sans l’autre.

Ses chansons et ses récits sont souvent un appel au rêve, à l’importance de les réaliser. Ce fil conducteur est encore présent, dit-il, dans Les temps sauvages. « Quand on est petits, tout le monde nous dit crois en tes rêves. Quand on est grand et qu’on en a encore, tout le monde nous regarde bizarre, comme si à un certain moment il fallait s’affranchir de cette envie-là et rentrer dans le rang », lance l’artiste.

À Montmagny, Alexandre Poulin interprétera en compagnie de deux autres musiciens multiinstrumentistes les chansons de son nouvel album, mais aussi celles qui font partie de ses albums précédents. Même si certaines thématiques reviennent, l’important pour Alexandre Poulin, c’est de demeurer pertinent d’un album à l’autre. « Ce souci de pertinence m’angoisse constamment au début de mon processus d’écriture », dit-il.

Billets en vente au www.adls.ca, par téléphone au 418 241-5799 ou chez Jean Coutu Montmagny.